LE SHITCOIN GENRE LIYEPLIMAL

COMMENT JE PEUX SPOLIER MON AMI SALIM NJOYA AVEC LE SHITCOIN GENRE LIYEPLIMAL,

Par Élisée Yonta, Analyste Financier et Économiste

Elisee Yonta
Elisee Yonta

Je maintiens que GTI, LIYEPLIMAL, SIMBCOIN, LIMOCOIN se sont des escroqueries construites sur le modèle de la Pyramide de Ponzi : les derniers membres paient pour les premiers, et lorsque les nouveaux membres se font rares ou ne paient plus, le système s’effondre et les derniers épargnants sont les perdants.

Je martèle ici : NE VERSEZ PLUS 5fcfa A LIYEPLIMAL tant qu’il n’a pas payé en cash (dollar, euro et FCFA…) tous les épargnants qui lui ont verses de l’argent pour acquérir des « actifs financiers » qui n’en sont pas de vrai.

J’aurais l’occasion d’expliquer ce qu’est la cryptomonnaie, et comment ça fonctionne. Ce que je peux dire c’est que pour l’instant notre pays n’a ni les infrastructures, ni les hommes, ni la régulation et les institutions de contrôle, ni les lois pénales et les officiers de police judiciaire pour faire fonctionner une cryptomonnaie. La Chine et l’Inde ont dû fermer les portes pour repenser le système, pris en otage par les mafias. Les USA ont débauché dans le privé pour aider l’état.

Revenons à mon exemple avec mon ami Salim Njoya, afin que vous compreniez mieux le modèle économique qui a été mis en place pour escroquer les épargnants en les promettant des gains de 33 % par an.

Je suis promoteur de cryptomonnaie appelée « NGUIEMBOONCOIN ». Je crée une place de marche ou je fixe moi-même les règles au mépris des lois en vigueur.

Je crée une marche primaire ou j’émets des actifs dématérialisés sur une base contractuelle (packages ou souscription) ou des actifs financiers (Shitcoin ou fausse cryptomonnaie).

Je m’arrange à manipuler le cours de ma cryptomonnaie le « NGUIEMBOONCOIN ». Lorsque les épargnants demandent les « cryptomonnaies », le cours monte, et je perçois du cash (euro, dollar, FCFA) en contrepartie de l’émission des « cryptomonnaies ». Ce cash doit normalement servir à soutenir le cours élevé de la « Cryptomonnaie » et garantir sa stabilité et sa convertibilité retour en cash. Autrement dit, aller du cash à la « cryptomonnaie » ou dans l’inverse.

Le cash est ici comme une réserve de change. C’est sur la base de ce cash que je peux promettre aux épargnants, donc mon ami Salim Njoya, que je vais rembourser le capital et les intérêts de ceux qui achètent les packages, avec ma cryptomonnaie le « Nguiembooncoin ». Sauf que mes intentions sont malsaines. Donc.

J’aspire le cash venant de la vente des packages et surtout le cash provenant de l’achat des « cryptomonnaies ». D’abord en détournant une bonne partie, car les comptes ne sont pas publiés comme dans toutes sociétés financières.

Ensuite je manipule le cours de la Shitcoin, par exemple en émettant assez de « cryptomonnaie » sur la marche, ce qui a pour conséquence de faire baisser les cours. Ces nouveaux shitcoin émis, je les achète moi-même via des prête-noms ou des noms d’emprunt.

Lorsque je fais de faux achats, je retire le cash de réserve qui garantit la stabilité du cours de ma « cryptomonnaie », et je dilue le cours de la « cryptomonnaie » par une émission massive, non régulée et incontrôlée de « Nguiembooncoin ».

La conséquence est l’effondrement du cours de la « cryptomonnaie » comme c’est le cas de LIYEPLIMAL en ce moment. Ce sont les manipulations frauduleuses, le scam, le vol de l’argent des épargnants qui ramènent le cours du Limocoin proche de zéro, car l’actif financier n’est soutenu par aucun actif physique, et son cours n’est pas supporté par une réserve en cash.

Vous voyez que je peux donc arnaquer mon ami Salim Njoya, car il est Bamoun et vit dans la ville du négoce des objets d’art. Je sais qu’il a 100 000 USD. Je lui promets un rendement de 35 % par an s’il me place d’abord 50 000 USD. Après un an je vais lui reverser environ (50 000 + 7500 = 57 500 USD) capital et intérêts réunis.

Parce que j’ai utilisé son argent pour payer mes coachs qui apportent plus de « mougou », je lui propose de reconduire son contrat et de me placer les 50 000 USD restants dans son compte bancaire et à la fin il touchera (57 500 x 1.35 + 50 000*1,35 = 135 125 USD). Comment frapper mon ami Salim Njoya ?

Je vais lui promettre dans un contrat de lui payer les 135 000 USD à la fin de l’année N+2 dans la « cryptomonnaie » que je peux émettre que je contrôle de A à Z. Je vais donner l’équivalent de cet argent en Cryptomonnaie à un taux élevé, que Salim Njoya peut revendre a d’autres personnes. Sauf que pour calmer les autres épargnants, j’émets autant que possible ma fausse « cryptomonnaie » et le cours baisse.

Autre chose, la grogne des épargnants monte et fait du bruit. Du coup personne ne dépose plus de l’argent, donc il n’y a plus de réserves pour soutenir le cours de la « fausse cryptomonnaie ». La conséquence est que les banques commerciales suspendent les cartes de bancaire prépayées c’est-à-dire que ces cartes ne fonctionnent que s’il y a eu un dépôt en cash préalable. L’autre conséquence est la fermeture des comptes mobiles money MTN et ORANGE.

Le piège se referme sur mon ami Salim Njoya. Il a en main des Limocoin qui valent zéro franc. Il doit attendre que le cours monte pour sauver son épargne, sauf que le cours ne montera jamais.

Bon je précise que Salim est mon ami et que je ne ferais jamais ça. D’ailleurs il déteste la « monnaie de singe » donc j’illustrais seulement mon propos ».

Dans le post No 3, je vais vous expliquer l’émission de monnaie vs la création de la valeur monétaire. Ça permettra de mieux comprendre la fraude dite de Parmalat que LIYEPLIMAL a utilise pour plumer les pauvres épargnants.

Bonne journée.

Élisée Yonta, Analyste Financier et Économiste

Source : https://www.facebook.com

admin

Next Post

La "mort" de Samuel Eto'o comme condition de la renaissance du football camerounais

jeu Fév 24 , 2022
La « mort » de Samuel Eto’o comme condition de la renaissance du football camerounais. Comme je l’avais souligné avant qu’il ne devienne même Président de la FECAFOOT, Eto’o fils dont l’amour pour le football et sa détermination à faire bouger les choses ne sont pas à démontrer, doit mourir afin de […]
Samuel Eto'o

Inscrivez vous à notre Lettre d'information

Articles récents

%d blogueurs aiment cette page :