La « mort » de Samuel Eto’o comme condition de la renaissance du football camerounais

La « mort » de Samuel Eto’o comme condition de la renaissance du football camerounais.

Comme je l’avais souligné avant qu’il ne devienne même Président de la FECAFOOT, Eto’o fils dont l’amour pour le football et sa détermination à faire bouger les choses ne sont pas à démontrer, doit mourir afin de redonner au football camerounais toute sa grandeur.

Samuel Eto'o
Samuel Eto’o

D’où viendra sa mort? D’abord de ses collaborateurs qui ne le voient pas comme le Président de la FECAFOOT, mais comme un portefeuille magique. Ils n’attendent de lui que la distribution des billets de banque. Ils s’apercevront très rapidement qu’il n’en est rien et qu’au lieu de leur distribuer les billets, Eto’o fils leur demanda plutôt plus d’ardeur et d’assiduité au travail, eux qui pensaient avoir trouvé l’occasion de manger sans avoir à faire couler un soupçon de goute de sueur. Ils se retourneront lâchement contre lui.

Sa mort viendra aussi du gouvernement. Dans un pays où tout se fait « sur haute instruction du Président de la République », Eto’o qui veut instaurer une nouvelle dynamique trouvera les  » vieux » sur son chemin. Pour eux, tout passe par le RESPECT des vieux. On trouvera donc Eto’o subversif puisqu’il prendra des initiatives, on le trouvera prétentieux, orgueilleux et on fera croire qu’il est le plus mauvais des hommes que le Cameroun ait connu dans le monde du football. Eto’o n’est pas du genre à faire de « l’aplaventrisme » devant les griots du Prince. Il a son égo, sa personnalité. Par conséquent, il n’acceptera pas le rôle exécutoire que voudront lui imposer les gouvernants, dignes héritiers des mentalités colonisatrices.

Sa mort viendra enfin des populations camerounaises hypocrites et lâches. Ces populations attendent la moindre erreur, la moindre faute de Samuel Eto’o pour le lâcher et soutenir ses adversaires. Ces populations disent par exemple vouloir d’un entraineur local. Il suffit pour Eto’o de peser de tout son poids pour que cela devienne effectif. Mais si les Lions échouent avec cet entraineur, ces camerounais tiendront Eto’o pour seul responsable. Ils feront alliance avec les gouvernants pour montrer principalement avec Félix Zogo que : « tout ce que Eto’o touche échoue ».

Eto’o doit savoir qu’être président de la FECAFOOT est la meilleure chose qui puisse arriver au football camerounais, mais la pire à sa propre personne. Le football camerounais ne triomphera pas tant que Samuel Eto’o ne se sera pas, à l’image du Christ, fait sacrifier. Et je pense qu’il doit aller jusqu’au bout de ce sacrifice.

Par OSCAR NJIKI

Source : https://www.facebook.com

admin

Laisser un commentaire

Next Post

Le coach Aliou Cissé rend hommage à Samuel Eto'o

ven Fév 25 , 2022
Le coach Sénégalais Aliou Cissé rend un vibrant hommage à Samuel Eto’o Ce n’est pas parce que nous avons remporté notre premier trophée de l’histoire du foot sénégalais que nous serons ingrats à l’égard du Cameroun ou des stars comme Samuel Eto’o . Nous reconnaissons que le Cameroun a fait […]
Le coach Aliou Cissé

Inscrivez vous à notre Lettre d'information

Articles récents