MA RÉPONSE À GREGOIRE OWONA SUR L’AFFAIRE BACHIROU

BORIS BERTOLT

MA RÉPONSE À GREGOIRE OWONA SUR L’AFFAIRE BACHIROU
MA RÉPONSE À GREGOIRE OWONA SUR L’AFFAIRE BACHIROU

Monsieur le ministre, je viens de prendre connaissance de votre interpellation au sujet du voice de BACHIROU daté du 21 juillet 2020 où il indiquait avoir contribué à placer des micros dans vos véhicules.

Pour que ceux qui vont lire ceci comprennent, voici l’intégralité de votre réaction :

« Bonjour Monsieur Boris Bertolt. Visiblement l’heure de tous les amalgames a sonné !

Non seulement je ne sais pas de quoi vous parlez au travers du voice de votre publication Facebook du mardi 21 juillet à 18 h 1, mais en plus je constate que vous vous donnez beaucoup de peine à mêler mon nom dans une affaire, si elle existe, qui m’est totalement étrangère. Je ne connais même pas les domiciles de tout ce beau monde. Ne vous laissez pas donner des fausses informations, cela pourrait s’avérer contre-productif pour vous-même à mon humble avis. Bonne chance. »

Monsieur le ministre, j’apprécie déjà la courtoisie et la qualité de votre réaction. Ce qui prouve que vous venez en paix et je vous répondrai avec la paix du cœur.

Monsieur, ce n’est pas moi qui parle, mais un certain BACHIROU qui a été très proche de Jean Pierre Amougou Belinga. Ceci est un fait.

Monsieur le ministre, il n’est pas à moi d’établir la véracité des éléments graves révélés par BACHIROU. Dans un pays normal vu ce qui est dit, le parquet aurait déjà au minimum convoqué l’intéressé pour l’entendre.

Pour ce qui vous concerne, si j’ai également bien écouté, BACHIROU ne dit à aucun moment que votre véhicule a été piégé au domicile d’Amougou Belinga ou encore chez Tchiroma ou Atanga Nji.

BACHIROU dit que c’est quand vous êtes allés à Vision 4 c’est-à-dire à Nsam que votre voiture a été mise sur écoute par ses soins. La vraie question est donc : MONSIEUR LE MINISTRE GREGOIRE OWONA, RECONNAISSEZ VOUS ÊTRE ALLÉ AU MOINS UNE FOIS À VISION 4 ?

Voilà le nœud de l’affaire. Je profite ici pour vous indiquer que dans un nouveau voice de 7 min 37 secondes que je publierai à 18 heures de Yaoundé, BACHIROU dit être prêt à se mettre à la disposition des autorités camerounaises si

elles veulent connaître la vérité.

Monsieur le ministre, œuvrez donc à connaître la vérité. Entre temps je continuerai à rendre publiques toutes les déclarations de BACHIROU. Que chacun fasse son travail dans ce pays.

Cordialement,

BORIS BERTOLT

Source: https://www.facebook.com

admin

Next Post

NON, IL N’EST PAS MORT POUR 100 FRANCS

sam Juil 25 , 2020
Par Franck ESSI Depuis les évènements tragiques ayant vus le décès d’un citoyen camerounais, gendarme de profession et l’hospitalisation d’un autre, son collègue, à la suite d’un incident avec des agents de la compagnie de transport interurbain Finex, nous observons et partageons l’indignation légitime qui ne cesse de s’exprimer. C’est […]
NON, IL N’EST PAS MORT POUR 100 FRANCS Par Franck ESSI

Inscrivez vous à notre Lettre d'information

Articles récents

%d blogueurs aiment cette page :