LA VÉRITÉ EN FACE DU 15 Janvier 2023 avec Me Alice NKOM

L’année 2023 s’ouvre au Cameroun avec le scandale financier autour de la construction du complexe sportif d’olembe à la suite de la décision unilatérale du constructeur canadien maguile de resilier le contrat avec l’État du Cameroun ce scandale intervient après un autre qui a tenu en haleine la République pendant plusieurs semaines il s’agit de l’affaire des lignes 65 84 alors qu’on n’avait pas fini de parler de l’affaire Glencore une affaire impliquant des cadres de la SNH et de la Sonara et des hautes unitaires de la République et qui a fait perdre à l’état du concours de plusieurs milliards de francs Cfa plus besoin de rappeler le scandale du Covid gate sportif sur la place publique par des hommes politiques de l’opposition et confirmé par la Chambre des Comptes de la Cour suprême de nombreux scandales qui montrent comment les caisses de l’État sont siphonnés alors que les populations sont asphyxiées par la vie chère augmentation des prix des denrées alimentaires sur le marché augmentation du prix du timbre augmentation de la vignette automobile augmentation des frais d’examen officiel et peut-être demain l’augmentation du prix du carburant à la pompe mais pourquoi le président de la République ne frappe t-il pas du point sur la table dans son allocution du 31 décembre dernier le chef de l’État a annoncé que tous ceux qui s’enrichissent illicitement en spoliant l’état devront rendre compte le chef d’État va-t-il enfin sévir comment en étant arrivé à une multiplication exponentielle des scandales financiers dans notre pays de gabéji sans que le Président de la République ne frappe du point sur la table en a-t-il encore seulement les moyens lui dont on dit qu’il est pris en otage par les différents clans qui se battent dans la perspective de son départ

Les récentes images du président de la République pendant son séjour à Washington ou encore pendant la cérémonie de présentation des vœux au palais de l’Unité rassure-t-elle est-ce dans ce contexte qu’il faut situer et analyser les récentes sorties de Franck billard son fils qu’on dit préparé pour succéder à son père les Camerounais sont-ils prêts à accepter une succession dynastique si oui quels sont les arguments à faire prévaloir sinon que font-ils comment s’organiser t-il la notion de peuple souverain a-t-elle toujours son sens au Cameroun les échéances électorales à venir peuvent-elles permettre de définir le niveau d’exercice de cette souveraineté pour décrypter cette problématique nous donnons la parole ce soir à un observateur assidu de la scène politique camerounaise militante politique engagées pendant des années de braise elle est aujourd’hui militante des droits de l’homme et défenseurs des droits humains pour lesquels elle a d’ailleurs obtenu de nombreuses distinctions notamment celle de 2015 le prix Amnesty des droits de l’homme notre invité est la première femme à exercer la profession d’avocat au Cameroun mettre à discorde bonsoir et bienvenue bonsoir et merci pour l’accueil je suis très contente de vous retrouver il manque quelqu’un mais je crois qu’il est de cœur avec nous aujourd’hui joyeux anniversaire merci alors pour conduire cet échange avec vous je suis avec hameçon fourmi ensemble bonsoir et bienvenue écoute la vérité en face on est qu’une Oxa télévision marqué par un scandale un scandale financier autour de la construction du stade où mieux du complexe sportif d’olembe

Il y a une correspondance du ministre des Sports et l’éducation physique qui est adressée au service du Premier ministre une correspondance dans laquelle il annonce le professionnel Canadien maquille a décidé de résilier de façon unilatérale le contrat avec l’État du Cameroun dans la construction de ce stade nous avons entendu parler cette actualité ça nous inspire quel commentaire d’entrée de vie que j’ai entendu parler mais ce scandale nous étions tous à sa naissance nous sommes là au bout d’un processus qui a commencé depuis longtemps et qui a d’ailleurs fait que la cafard ajourné la construction de notre stade qui était en retard qui ne démarrait pas dont on ne voyait pas du tout l’existence et on nous avait bien dit que de l’argent avait été déjà dépensé l’argent de aujourd’hui a commencé à sortir des caisses de l’État de manière extrêmement douteuse et ça n’a pas échappé à certains observations expérimentés du fonctionnement d’une d’une gestion et il y en a qui l’ont dit qu’ils ont qui ont eu le courage de le dire de dire attention il se passe des choses ce sont d’abord des Italiens qui ont commencé avec c’est tout ça c’est le même argent qui sort du même budget de l’État et qui endette les mêmes enfants des Camerounais sinon les Camerounais eux-mêmes donc j’aime bien quand on commence une affaire par le commencement et par la cause avant de parler des conséquences qu’on voit là tout de suite et qui était attendu et de votre point de vue la cause lorsque vous les analysez les causes elles sont lointaines pas toujours visibles c’est le mode de gestion du président de la République des choses de l’État et des citoyens qu’il a à sa charge à la suite d’un mandat de 7 ans qui lui a été confiée par les populations c’est à ce niveau là qu’il faut rechercher les causes les causes c’est que le Président de la République une fois qu’il est élu oublie que ce sont les citoyens ordinaires les plus nombreux et la dit 71% qui lui ont confié ce mandat or ce mandat et ne le jette absolument pas dans l’intérêt de ceux qui l’ont mis là et qui attendent de lui le bien-être les libertés et l’épanouissement et le développement du pays il ne le fait pas c’est la deuxième fois qu’on entre dans le fond monétaire

il n’a pas tiré les leçons et quand l’économiste Dieudonné à son ban nous dit que lorsque vous appelez le Fond Monétaire chez vous ça veut dire que vous vous êtes beaucoup endetté il y a des signes de mal gouvernance et ils viennent avec les créances des créanciers qui vous ont prêté de l’argent et il vient en huissier de justice l’huissier de justice c’est le bout terminal d’un processus qui a commencé par la plainte les enquêtes l’information judiciaire le jugement jusqu’au stade final quand le jugement est définitif rendu un dernier ressort alors vous l’envoyez à l’huissier pour qu’il procède à l’exécution du jugement alors quand on a le Fond monétaire dans nos murs et que vous avez des gens comme Dieudonné et son bas et d’autres économistes qui connaissent bien le système qui sonne l’alarme matin midi et soir et que le président n’écoute pas alors qu’il devrait le savoir d’ailleurs parce que lorsque vous gérez quelque chose qui ne vous appartient pas même quand ça vous appartient vous mettez en place une vision un objectif je veux que le Cameroun soit un pays bien géré je veux mettre en place les règles de bonnes gestion je veux mettre en dessous les valeurs qui sous-tendent cette action avec comme objectif de rendre les Camerounais heureux en l’homme étant une société à laquelle les investisseurs peuvent avoir confiance pour venir investir chez nous donner du travail aux autres et attirer le développement par ses concitoyens de ce pays vous semble mettre en relief la responsabilité du Président de la République notamment dans ce scandale tout comme dans d’autres situations digestion de gabiji etc

mais pourtant le chef de l’État est celui certes qui définit la beauté la nation mais il y a à côté un gouvernement l’autre pan de l’exécutif qui est chargé de la mise en exécution ou de la mise en application de la politique du Chef de l’État pourquoi on est stigmatiser vous pas de façon forte que vous faites pour le chef d’État les membres du gouvernement les exécutants ceux qui sont chargés justement de porter ses projets comme le projet de construction du complexe sportif de l’Olympique je ne connais je ne commettrais pas cette erreur là qui consiste à ne pas bien cerner les responsabilités parce que il faut protéger la personnalité du président de la République c’est lui qui a le mandat de gestion de notre pays c’est lui à qui le peuple a confié ce travail quand vous avez une société une entreprise vous avez le directeur général de l’entreprise mais qui a été nommé par le Conseil d’Administration lequel concède administration émane de l’assemblée générale c’est-à-dire le peuple des actionnaires des propriétés et chacun a son niveau de responsabilité et il y a des règles de gestion qui sont universelles les fonctionnaires les ministres c’est lui qui les nomme parce que nous lui avons donné la capacité financière et le pouvoir de s’entourer des personnes qui travaillent au quotidien sous sa responsabilité c’est à lui de savoir que il doit tenir des conseils de ministres comme on tient des conseils d’administration pour faire le point de la gestion et pour savoir si les orientations qui lui ont été données sont suivis avez-vous entendu parler de conseils de conseils de ministre du président de la République ce n’est pas tout pour un vrai responsable qui a avec lui la charge d’une trentaine de millions d’âmes je ne sais pas combien on est mais même si c’était que 20 c’est une responsabilités je vais faire rendre aux gorge c’était même plus fort que ce qu’on a entendu dernièrement pour le dernier discours je vais demander qu’on rende compte je crois que c’est ce qu’il a dit rendre compte rendre au gorge ça veut dire que je vais prendre le problème de la corruption par la racine je vais regarder ça avec des yeux objectifs je vais mettre en place des structures des procédures avec des contre avec des mécanismes de contrôle au quotidien le président de la République je ne sais pas pourquoi il ne remet pas en cours il ne se remet pas d’abord en cause pourquoi une pourquoi ça marche pas pourquoi après 40 ans il y a plus de société d’État pourquoi pourquoi nous retournons au fond monétaire cette question c’est lui qui doit poser ça et c’est lui qui doit corriger c’est lui qui nomme moi l’autre jour il y a un moment je j’ai entendu dire que le Président de la République voulait remplacer un ministre qui avait où il était décédé le seul critère qu’il a retenu trouver moi quelqu’un du même village que je vais nommer donc les règles de compétences c’est pas son problème il cherche ni les personnes compétentes parce que des gens comme Dieudonné et sont barbares il sait très bien qu’ils peuvent travailler mieux et parlent il va pas leur donner le poste d’économiste les gens qui a c’était reconnu mondialement que c’était un économiste de quoi il ne vous a pas dit qu’à aucun de ces rapports n’a donné lieu à un retour c’est simple le devoir de contrôler il n’a pas à nous laisser être surpris comme on est aujourd’hui ou quand tu as le scandale une fois de plus c’est pas le premier quand tout est perdu ou lui-même est fatigué ou lui-même ne peut plus des choses irréversibles aujourd’hui non pas te viser les poches de ceux qui ont géré pour récupérer l’argent c’est pas son souci moi je vois d’autres présidents de République en Afrique lorsque il y a de gros détournement c’est lui-même qui appelle les gars au Nigeria ça s’est passé comme ça le pétrole chacun metittant de ce qu’il a détourner je vais vous laisser une partie c’est des milliards qui sont orientés dans les caisses de l’État est-ce que notre président est capable de faire ça sur cette question de scandale à côté du scandale financier autour de la construction du complexe sportif de molenbe lorsqu’on regarde en arrière dans le proviseur on se rend compte qu’il y a eu tout au long de l’année d’autres scandales n’est-ce pas qui ont été observés on parle de la faire Glencore dans laquelle on a appris que des cadres de plusieurs sociétés d’états et même de auditer la République on fait perdre à l’état plusieurs milliards de français et qui a d’ailleurs des cadres qui ont obtenu beaucoup de milliards également de de commission entre autres il y a également la question du covid gate et d’ailleurs avec un rapport de la Chambre des Comptes de la Cour suprême qui a indiqué de façon claire qui avait un certain nombre de fautes qui avaient été commises et qui avait je crois une douzaine qui était qualifié qui était susceptible de revêtir une qualification pénale on va parvenir sur la question des chapitres 65 et 94 avec tout le travail que pour venir le chef de l’État ne réagit pas mais parce que le chef de l’État Athan quand vous êtes président de la République vous devez quand même savoir pourquoi vous êtes président de la République je vais avoir une vision devait avoir un programme vous avez déjà vu le présent bien faire une campagne électorale pour nous promettre à nous le peuple qui allons le lire que voilà ce que je vais faire moi je l’ai pas vu à partir de ce moment-là on sait pertinemment que le Président de la République n’est pas président pour nous il ne veut avoir de compte à rendre à personne il s’est activé tous les pouvoirs législatif financier administratif militaire tout sans contrôle il le sait et à partir de ce moment-là il ne vous a rien promis puisque n’a pas venu faire des promesses ne jamais entendu que ça c’était une promesse de campagne de président ça n’est jamais dans le cadre là parce qu’il ne veut rien devoir on peut appeler cette fois-ci avec le complexe avec le scandale autour du complexe sportif de Limbé il va sortir de sa réserve et peut toujours rêver ces gens-là c’était déjà lui-même devait commencer à comprendre lui il a le rapport depuis longtemps dès que le rapport est terminé par l’anniv par la connaît par la Chambre il l’a pourquoi maintenant moi je soupçonne que c’est parce que le Fond Monétaire chez qui il est allé peut-être demander le deuxième de caissement après celui du scandaleux covid lui a dit bon mais tu rembourses d’abord on ne déteste pas si au muritain il va pas le laisser continuer il peut le faire traîner une fois deux fois trois fois comme il sait le faire il se la l’homme beaucoup il perd le temps et il se dit bon d’ici là si je meurs de ma mort naturelle j’ai atteint mes objectifs mon projet c’était ça c’est de rester au pouvoir aussi longtemps que je serai vivant ne vous plaît pas la réponse vous avez on a évoqué ces multiples scandales vous mettez en relief de façon claire responsabilité du chef d’État je pose la question autrement pourquoi face à tous ces scandales on ne voit pas les magistrats il y a quand même au Cameroun un pouvoir judiciaire pourquoi est-ce que les magistrats ne surtout saisissent pas de ces questions ce multiple scandale pour ouvrir les yeux je vous demande d’aller faire un tour à la Cour suprême c’est la Cour suprême qui gère le pouvoir judiciaire vous verrez la photo du président dans la salle qui de la Cour suprême là où les décisions se prennent c’est-à-dire auprès vous verrez la photo du président est au plafond sous ses pieds vous avez la balance c’est à dire la loi sur ses pieds et sous la Balance vous avez le pauvre président de la Cour suprême quel est le message que ça traduit le message est-ce que c’est compliqué les symboles par le plus que les mots axes aller à la Cour suprême c’est le siège social du pouvoir judiciaire si vous ne voyez pas cette photo moi je vous dis que ce que je ne sais que mes yeux sont devenus les yeux divins mais elle est là allez à l’Assemblée le pouvoir législatif vous allez voir qu’il y a deux points d’éléphants la photo du président est en haut et le siège du président de l’Assemblée nationale est en bas donc à chaque fois il lui rappelle que Oh non seulement ça à chaque fois qu’on a renouvelé le bureau de l’Assemblée nationale celui qui a été élu c’est à dire le Président kabaye remercie le chef de l’exécutif pour sa nomination comme président de l’Assemblée ça c’est quand même pas moi moi j’écoute ça à la maison quand je regarde la télé je regarde les images sauf que moi les images me parlent et j’attire l’attention du monde entier sur ça si bien que quoi on est obligé de constater que nous ne sommes pas en démocratie parce que la démocratie le principe de base qui guide la démocratie c’est la séparation des pouvoirs quand tous les pouvoirs sont concentrés comme c’est le cas ici chez nous c’est visible par tout le monde vous allez au Sénat c’est pareil le drapeau vous avez le président la photo du président sur la tête de yatt et vous avez mis à Tamba ça veut dire quoi que c’est lui qui gère tout avec une télécommande vous le voyez pas mais c’est lui qui change de chaîne alors si vous ne voulez pas d’abord regarder cette réalité et la trouver anormale parce que une fois qu’il n’y a pas de séparation des pouvoirs et qu’on l’a accepté alors les dérives bonjour les dégâts c’est de ça en français le président ne vous a pas dit que les problèmes du Cameroun ne l’empêchent pas de dormir c’est pas son problème et vous l’a dit c’est pas moi qui invente mais pourquoi vous ne comprenez pas ce que les gens vous disent vous ne voulez pas écouter pourquoi et vous me dites pourquoi est-ce que je mets tout sur sa tête mais je mets sur la tête de qui vous avez bien vu le rôle absolument ridicule et grossesse et n’acceptable que je le Premier ministre par rapport au ministre c’est le secrétaire général de la présidence qui le commande vous n’avez pas remarqué que le président billard commande avec la politique de doublon c’est à dire il va mettre un anglophone Premier ministre mais il enlève tous les pouvoirs derrière la porte le pouvoir est à son secrétaire général le vrai ivoirien et fait ce qu’on lui demande c’est pas lui qui a le pouvoir c’est pas lui qui a le contact direct avec le secrétaire général la présidence qu’on a mis au dessus de lui la tasse forte et le secrétaire général de la présidente n’est pas dans son gouvernement il est au-dessus mais alors vous me demandez pourquoi je ne m’entendez pas les ministres vous dire régulièrement sur haute instructions tout ce qu’il a fait de bien c’est souvent cette instruction ça veut dire qu’il peut pas restons sur la métaphore de la télécommande que vous avez utilisé tout à l’heure puisque vous dites que c’est lui qui tient la télécommande il tient les ficelles les manœuvres mais nous avons un tweet de l’oral cabralibi présentation de pcrl au lendemain je crois de la cérémonie des vœux de présentation des vœux au palais de l’Unité et peut-être faisons allusion également à ces images qui ont circulé du séjour du président République à Washington le président Cabral Libye a indiqué que il y a une vacance de fête à la tête de l’État est-ce que cela ne va pas ne prend pas contre pied l’argument pour présenter est-ce que véritablement sur le président République qui tient encore la télécommande mais c’est lui seul qui a le pouvoir de tenir la télécommande peu importe s’il est si la pluie sur le mauvais bouton il y a rien qui va lui arriver bien sûr que c’est lui il a la totalité des pouvoirs tous les pouvoirs même ce que vous n’imaginez pas entre ces mains et c’est comme ça qu’il a bâti structurer le pouvoir au Cameroun il est tranquille je vous ai dit que quand ils vous nomme il va vous nommer parce que vous êtes anglophone comme ça on a un premier ministre vous aimez ça vous aimez qu’on dise qu’il a nommé un gars du pays du village et lui il le sait qui n’a aucun pouvoir de vous servir le village c’est rien le beau village ça ne contribue pas au développement de même pas de votre village peut rien faire mais le moment venu vous allez vous en prendre à votre garde village parce qu’on lui a enlevé mais oui on lui enlève tout en bas faut pas que quand il y a des lauriers que ce soit lui et il enlève quand il veut autrement outre mesure apeuré comme c’est le cas pour certains qui en regardant ces images je dise que il y a des raisons de s’inquiéter s’inquiéter de quoi de ces images il faut que vous compreniez une chose c’est que il y a une partie des Camerounais c’est la minorité que cela je terriblement parce qu’il monte en grade ils obtiennent des laisser passer pour entrer dans les caisses faire ce qu’il veut ils savent ils connaissent bien le président eux ils savent exactement ce que le président a le niveau de gravité pour impacter sa capacité d’apprécier les situations et de faire ce qu’il a fait vous trouvez normal que il y a eu des élections en 2018 et en 2023 c’est le même les mêmes qui sont en poste vous trouvez ça normal moi ça a commencé à m’interpeller et j’ai commencé à soupçonner ce que j’ai vu des images de Washington Washington m’a donné la confirmation de ce que je voyais déjà vous savez quand vous avez un père de famille qui commence à dire que bon lui il a eu son salaire du mois et pas avoir au marché ces enfants ont l’habitude de l’embêter ils sont têtus il n’écoutent pas ce qu’il dit il conteste son autorité il achète d’abord un couteau un marteau une machette et un revolver et il va à la maison il y a celui qui dit oui oui je tire et il oublie d’apporter à manger et le blé d’apporter les frais scolarité il oublie d’apporter l’essentiel de ce qu’un père normal doit faire voilà et c’est pas étonnant qu’à la fin sa famille va dans tous les sens parce que ce n’est pas ça la norme et c’est ça qui conduit à l’autoritarisme puisqu’il a tous les pouvoirs et vous avez et il épanouie personne sa femme ne peut pas être épanouie parce qu’elle a peur pour ses enfants tout le temps elle voit la dérive elle sait que ça va pas aller pour ses enfants mais il peut rien faire parce que le bas effectivement les matchs il a le couteau il a le marteau il a il a tout à la maison pour celui qui fait soyez un peu l’ambiance c’est comme ça vous voyez que franchement c’est pas pour rentrer dans le métabie mais tout le monde lit les réseaux sociaux vous voyez bien même si c’est des mensonges mais vous voyez bien que la petite Brenda a des problèmes avec ça par rapport à ça parce que quand vous ne pensez qu’à être un père fouettard ne pensez à vos enfants que pour les punir quand il faut les épanouir vous n’êtes pas là c’est pas vous c’est les autres c’est les éducateurs c’est vous attendez à quoi et c’est la même chose pour le Cameroun le président est conforme c’est son mode de fonctionnement c’est son caractère c’est sa personnalité donc il faut accepter si tu restes à ce mariage si tu ne demandes pas la le divorce avec la séparation des avec la garde des enfants pour voir toi-même ce que tu peux protéger si tu restes là tu n’auras pas un résultat différent il sera le président [Musique] est-ce que le président a été un jour regarder le chantier comme ça il est là à la nuit il prend une deux chevaux avec son président du parti dans quoi ça il va regarder les tableaux il va regarder si la ville est propre ou pas et dans le discours il dit Monsieur le Maire votre vie est sale on avait été habitué à ce genre de chef qui vous regarde et qui vous voit ça vous empêchait de foncer dans le vol quand même il vous donner quand même l’impression qu’il surveille qu’il veut qu’il a l’oeil a pas de regarder si ces photos sont dans les salles d’audience et bien le reste il ne ce n’est pas son problème nous ne sommes pas dans l’agenda du président mais vous voyez quand même ça non nous ne sommes pas dans un agenda son agenda c’est je vais traîner je vais traîner c’est la mort naturelle qui va m’enlever d’ici je vais avoir des funérailles de chef d’État je veux même là c’est vous qui allez payer lorsqu’on écoute certains observateurs dans l’analyse de ces multiples scandales de la République ils expliquent qu’il y a des clans dans le sérail qui construisent des fortunes dans la perspective de la prière c’est une analyse qui tient selon vous ça tient beaucoup c’est évident c’est humain même ça peut pas être autrement ça peut pas être autrement vous croyez que quand l’homme Monsieur le Secrétaire général ministre d’État et tout vous croyez qu’il ne sait pas qui c’est pire ennemis c’est parmi les membres du gouvernement qui ont eu la chance d’avoir été nommé une fois et qui sont dedans et qui voit comment ça se passe c’est pas moi il peut même devenir mon ami plus qui ne deviendrait l’ami de quelqu’un qui est dans le sérail c’est évident il est dans un poste oui il peut prendre de l’argent il couvre les autres il y en a qui le suivent comment voulez-vous qu’il y ait pas et puis le président de la République le fait à dessin parce que la meilleure manette qu’il sait le plus manipuler c’est la division autour de lui il faut que les gens se mangent pendant ça il pense pas à le renverser et dans cette bataille évidemment c’est l’histoire c’est logique et aujourd’hui tous chacun se débrouille pour préparer l’après ils appellent ça le nerf de la guerre c’est à celui qui va empocher le plus sécurisé ses enfants sécuriser sa parce que vous savez aujourd’hui on vous prend un monsieur comme va mourir parce que les scandales ça n’est un il est grand le scandale de vaquer comme l’a été un jour le scandale de Marafa foot show et il y a rien dans leur dossier je peux le démonter je peux le dire et d’autres personnes à l’extérieur on dit qu’il fallait les libérer tout de suite parce qu’il y a rien qui permet de les priver de liberté pendant si longtemps est-ce que le président écoute ça c’est pas des gens autorisés il n’écoute pas c’est un scandale quand à côté de ça dans la même lignée le même président donne des instructions à une institution comme la justice de mettre un mandat d’amener c’est-à-dire une convocation qu’on envoie à son secrétaire général la présidence pour l’entendre il stoppe ça lui respecte pas la justice comment voulez-vous qu’on pense que ce pays même les investisseurs puissent venir mettre le frein ici on voit on entend c’est grave ça et ça ça touche le quotidien de Camerounais quand vous n’avez pas de justice Vous allez à la justice vous trouvez là-bas les gens qui vous ont mis en prison et qui vous ont volé c’est eux qui commandent si c’est pas lui c’est son c’est quelqu’un qui lui ressemble vous n’avez même pas cette possibilité ça c’était un scandale parce que vous ne voyez pas ça directement mais c’est la cause de la non industrialisation qui va venir mettre son argent ici pour industrialiser quand le moment venu vous ne pouvez même pas amener votre contrat au tribunal ici pour dire que les clauses vous sont favorables on les a violé vous pouvez pas la justice est là pour ça pour rassurer les citoyens sur le fait que justice leur sera rendu conformément à la loi pas conformément aux instructions pas conformément à la corruption généralisée conformément à la loi que tout le monde est supposé connaître ce n’est pas le cas c’est le chef c’est le patron la Constitution dit que c’est lui qui doit garantir ça c’est pas moi moi je vous explique pourquoi ce que je vous me posez la question je vous ai répondu c’est le président de la République relisez le compte la Constitution elle est claire il doit garantir la bonne marche de la justice il doit garantir un procès équitable à chaque justice sociale moi je peux vous dire qu’ils sont jamais équitables en ce qui concerne cette histoire vous avez parlé de Glencore bien qu’on ne dit pas d’étonnement Glenn et il s’est engagé à ce que la corruption soit son affaire son dossier et parle de ça Glenn les autres pays ont été demandés c’est des centaines de milliards dont l’État a bien besoin les caisses de l’État anglais est-ce que vous entendez pas ce n’est pas ce qu’on avait retourné non on dit que Marafa ou va bloquer a détourné des choses que vous préparer c’est compliqué mais là rien de compliqué il ne parle pas et c’est la corruption à l’état pur c’est pas un détournement parce que le reste là c’est des détournements mais là c’est la corruption quand tu entends un truc comme ça les autres présidents ont fait quoi ils ont été vite vite demander les dommages intérêts lui il a dit quoi des affaires qui se conjuguent au présent dans son nouvel technique où il se pose alors pour revenir un tout petit peu à ces batailles du succession qu’on observe dans le sérail vous étiez d’accord avec ce qui estiment que tous ceux qui sont autour du président de la République sont en train de construire des trésors de guerre dans la perspective du départ du président de la République il y a visiblement parmi cela son fils Franck Biya que certains présentent comme étant en train d’avancer masquer c’est votre avis moi je sais pas s’il est en train de je n’ai jamais entendu le son de la voix de Monsieur Franck Biya je sais pas ce qu’il pense je vois des gens en parle mais je n’ai jamais entendu le son de la voix de Monsieur baron là c’est ça Gilbert bah là le premier fils du président personne ne l’a entendu là-bas lui il est politiciens il dit qu’il va être le président il va remplacer son père il le cache pas mais moi je n’ai jamais entendu Monsieur Franck dit quoi que ce soit et c’est normal que quand son père vieillit qui se rapproche de lui parce que son père a besoin de personne sur y compris pour ce qui mange aujourd’hui le 6 juin tellement de chaos autour de lui il y a tellement d’appétit que son fils a le droit de se rapprocher de lui et de faire faire certaines missions par lui aujourd’hui le ciné la situation de son père le 6 novembre 2021 si novembre 2021 jours de l’anniversaire de la session de son père administratif et rend visite au sultan à Foumban le 6 novembre 2022 iront visite au Lamido vous n’allez pas dire que c’est dans le sillage des missions de son père est-ce qu’il n’est pas en train de tracer sa voix justement dans cette perspective mais moi je le blâmerai pas il a le droit de savoir pourquoi pas et s’il arrive à convaincre son père que c’est la seule façon de garantir le peu que son père a fait c’est à nous de dire le bilan de ton père est tel que tu ne peux même pas voir avoir dit voix même le pauvre le petit le plus jeune bleu il a le droit de se dire pourquoi les élections c’est pas ça c’est pour ça que le Président vous dit que ce n’est pas une monarchie c’est pas lui qui va nommer comment il s’appelle son fils ce qui va se passer c’est que si Franck veut faire comme Bongo ou comme et Adema ou comme le chat il commence à chercher des alliés extérieurs parce que c’est avec les alliés extérieurs que le présent bien élu puisque vous ne voyez pas ça vous voulez pas voir ça ce n’est pas avec nous avec nos voix et c’est fabriqué le président de la République et si le président est encore il va fabriquer son fils comme président de la République comme il se fabrique le poste de président de la République est-ce que c’est vous nous avez nous allons remarquer une pause dans cette émission de la vérité en face nous recevons ce soir mettre Alice comme quelques secondes de pause et juste derrière la deuxième partie de cette émission [Musique] [Applaudissements] [Musique] retour sur le plateau de la vérité en face ce soir avec notre invité mettre à discorde observateur assidu de la scène politique camerounaise militante politique pendant les années de braise et aujourd’hui il tente des droits de l’homme Défenseur des droits humains avec pour lesquelles d’ailleurs elle a obtenu de nombreuses distinctions il faut rappeler que mettre à l’iscor a été au Cameroun la première femme à exercer la profession d’avocat et nous allons justement nous intéresser mettre à l’islam dans cette deuxième partie à une fois de plus à la sphère Coutinho le pays vous avez indiqué tout à l’heure que il y a des signaux qui ne sont pas très positif en ce qui concerne la manière dont le pays pourrait gérer dans les prochaines années malgré les batailles qu’on observe dans le sérail vous estimez que c’est du droit de Franck Biya de pouvoir manifester sa volonté de pouvoir succéder à son père mais la question propose aujourd’hui c’est face à tout ce tralala politique observée dans notre pays que faire le peuple Cameroun est-ce que vous avez le sentiment que ce peuple s’investit notamment au sein des formations politiques pour pouvoir évidemment ou éventuellement un fichier la tendance lorsque vous observez le fonctionnement des partis politiques aujourd’hui notamment ceux de l’opposition qui peuvent proposer une offre alternative acceptable êtes-vous convaincu être vous rassuré êtes-vous confiante malheureusement non et pourquoi parce que je ne vois rien venir le peuple a besoin d’être informé et ce n’est pas le régime de billard qui peut informer dans le sens de l’éduquer aux valeurs démocratiques de bonne gouvernance des droits de l’homme du droit de l’environnement qui sont les paradigmes du pouvoir mondial actuel personne ne leur apprend quel est leur place personne n’a jamais le pouvoir du Président de la République qui est le pouvoir exécutif est structuré avec des financements avec des budgets c’est même très le pouvoir législatif et structuré être député c’est très bien ils ont de jolis drapeaux ils ont on les appelle au norables mais tous ces pouvoirs là viennent du pouvoir souverain du peuple vous avez vu le peuple organisé vous avez vu qu’on lui a donné les moyens psychologiques intellectuelle pour s’organiser et gérer le pouvoir qui génère les autres pouvoirs je suis dedans je suis dedans est-ce que quelqu’un s’intéresse à ça ça veut dire que vous avez un enfant vous voulez qu’il soit ingénieur mais vous l’envoyez tous les jours en bourse pour couper le bois vous attendez quoi vous avez vous avez essayé de structurer le peuple souverain moi je le fais à modestement une petite niveau parce que j’ai eu une association qui s’occupe d’aller le quartier en quartier de marché demander aux gens de s’inscrire sur les listes électorales je leur dis pourquoi ils doivent s’inscrire sur la liste électorales je leur dis que on vient vous raconter que le vote c’est un droit c’est un devoir mais ce qu’on ne vous dit pas c’est un pouvoir c’est un pouvoir le pouvoir que vous avez de signer le décret qu’il nomme le président de la République qui se retrouve est un individu qui a plus de pouvoir que vous-même qu’il avait mis là ce n’est pas normal il y a un problème et je leur explique lequel et je l’ai convain qu’ils doivent savoir que ce sont eux qui donnent le pouvoir une partie de cela pouvoir et pour un temps limité sans jamais le perdre à un individu pour gérer pour tout le monde à ce titre devait être fait par les formations politiques pas seulement la société civile vous et moi moi j’ai été à l’école j’ai eu des bourses pour quand moi j’ai pu le faire si je sais ce que c’est que le pouvoir souverain personne ne sait ce qu’il y a dedans vous voyez bien que le peuple quand vous lui dites qu’il a le pouvoir souverain il voit bien que ce monsieur bien qui a le pouvoir faut leur expliquer et il faut leur expliquer comment ça se ça se gère et le rôle fondamental que chacun est tous à le à jouer le jour où il faut signer ce décret c’est-à-dire voter et il faut leur expliquer que s’ils ne vote pas le RDP va aller voter la personne que peut-être qui est responsable de leur malheur de leur problème les formations politiques aujourd’hui [Musique] les intellectuels les universitaires nous devons ajouter nous devons comment dirais-je renforcer le clou et en étant auprès d’eux en leur disant moi je l’ai fait plusieurs fois quand j’étais candidate aux élections de législatives de 1960 16 ou 17 sous la bannière du SDF je suis sorti tous les matins j’ai écumé tous les quartiers ça m’a appris à connaître Douala j’ai descendais dans les fins fonds de quartier de mon ma circonscription électorale qui s’appelait Maurice 5 vous rit pardon qui avait deux qui avaient vous trois on était la plus grande circonscription j’ai presque fermé mon cabinet tous les jours j’ai été voir les maisons j’ai été dans les marchés je leur expliquais il y en a qui m’ont dit oui mais toi tu parles madame folie n’est déjà passé elle nous a donné si ou ça ou ça et je tirais une fauteuil ou un tabouret je m’asseyais je lui dis je sais moi je vous respecte trop pour vous donner un t-shirt sachant ce que vous allez me donner que vous ne savez même pas venez d’avoir un accident elle venait d’être évacuée en France avion médicalisé etc je dis c’est vous qui avez payé moi je viens vous dire que avec cet argent vous avez le droit d’exiger qui est des hôpitaux ici pour vous soigner non seulement vous-même mais votre père votre mère votre grand-père tout le monde dans des conditions satisfaisantes moi c’est ce que je viens vous dire parce que c’est comme ça que ça doit être moi je ne viens pas que vous voulez un individu qui lui le moment venu va prendre tout votre argent que vous gagnez au marché pour m’envoyer dans un avion médicalisé me faire c’est un peu ce que fait le président de la République quand il vous dit Oh maintenant il y a des hôpitaux ici c’est top niveau etc moi personnellement je ne le croirais que quand lui-même se soignera dans ses hôpitaux et qui nous fera faire des économies pendant ces voyages de soins pour lui et pour toute sa famille entre ce qu’il dit et il faut leur dire ne regardez pas ce qu’il dit n’écoutez pas ce qu’il dit regardez ce qu’il fait vous allez comprendre beaucoup de choses quand on vous dit les hôpitaux il y en a maintenant dans le bilan de fin d’année je dis moi je n’écoute même pas ça c’est pas la peine je recommencer à croire le président de la République dans ce genre de déclaration qui nous insultent lorsque lui-même va se soigner à La Quintinie ou à l’hôpital général à Yaoundé pas avant Youtube de commande camerounaise contradictoires système d’électro-systèmes le président devait aller aux États-Unis non est-ce que vous savez tout ce qui se passe derrière un diplomatie vous savez pas ça ne changera rien du tout pour le MRC du côté de l’exact qui devait poser c’est libérer les prisonniers politiques tout le monde sait qui n’ont rien fait et que même s’ils ont fait ils ont exercé un droit fondamental protéger par la loi internationale ça le présent c’est que dans son programme il doit aller aux États-Unis il fait un peu vous croyez que vous allez vous laisser jamais dans les meeting que le MRC organisé pour la bonne cause et puis croyez moi le travail qui se fait en diplomatie en bas et dix fois plus porteur que ce que qu’est-ce que ça peut lui faire que nous autres les parties ici les gens ici mais des gens qui peuvent intervenir pour que le Fond Monétaire lui débloque l’argent pour qu’il n’y ait pas de soulèvement populaire cela s’il faut les envoyer lui parler il parle là il peut comprendre il les écoute mais vous moi le ministre encore moi nous écoute pas aboyer les chiens moi la caravane je passe justement on a vu qu’il y a un mouvement qui se met en place avec des partis politiques d’opposition qui travaillent sur un nouveau système électoral au Cameroun et on a bien vu que cela rentre dans le sillage des recommandations qui ont été faits par un certain nombre d’organisations internationales l’Union européenne et beaucoup d’autres est-ce que tout au moins cet aspect là au regard l’analyse que vous faites on peut attendre quelque chose de positif oui mais c’est à nous de faire le lobby auprès des gens qui peuvent avoir un moyen de pression sur notre président parce que nous il s’en fout complètement aboyez toujours vous pouvez rien faire contre lui il a monté pendant 40 ans il a fait de vous ce qu’il a voulu quand il a voulu comme il a voulu vous ne valait rien aux yeux du président de la République et vous match avec les sous-prés sous-préfet et à donner plus de pouvoir au préfet qui sont le pour vous empêcher d’exercer vos libertés fondamentales dont il est le législateur c’est lui qui a c’est lui qui s’engage là-bas au niveau des yeux de ces autorités qui parfois n’ont reçu pratiquement aucune indications quand ils n’ont pas reçu vous avez déjà vu quelqu’un géré quelque chose sans les sanctions quand tu fais une faute en te sanctionne on montre population qu’on est avec elle qu’on sait que on a envoyé là-bas pour vous protéger vous les populations vous avez déjà vu ça où vous n’êtes pas à votre place de chef vous quitter vous devez veiller à ce qu’un sous-préfet n’est pas plus de pouvoir que le Président de la République c’est-à-dire le président de la République signe des traités ici en international et il les verrouille avec les sous préfet en disant il faut qu’il vous demande si c’est l’autre qui veut se réunir c’est non à n’importe quel moment on vient vous empêcher de vous réunir que ce point de vue désolé de ce point de vue est-ce que sur la méthode je dis sur le module que vous présentez est-ce que la diaspora camerounaise peut être une importante levier et c’est pour ça qu’on lui a enlevé la double nationalité c’est pour ça que le président enlève la double nationalité parce qu’il peut moins bien freiner la diaspora qui se voit comment ça se passe ailleurs c’est pour ça que il y a aussi cette cette manœuvre meurtrière d’un papa parce que ton fils a Brié

chez ton voisin ou tu l’as envoyé en vacances et le voisin lui a dit non mais vraiment la maison si c’est à toi voilà ta chambre tu es chez toi lui est enlève le sang qui coule dans tes veines en disant que tu n’es plus son enfant vous trouvez pas que c’est la folie quand vous parlez cette affaire vous allez lui fausser les calculs qui fait ici sur des bases très simples les inscriptions s’étend ça bouge jamais beaucoup d’ailleurs on rejette ce qu’on doit rejeter jusqu’à sortir une majorité au Conseil constitutionnel quand on a fini de voter même pour les inscriptions je suis persuadé que toutes les inscriptions ne sont pas enregistrées parce que les calculs sont déjà fait sur un certain chiffre alors quand on amène tous les bulletins dans deux semaines il passe un pressing de pressing 3 pressing avant la proclamation c’est pourquoi c’est pour ça il faut nettoyer ce qu’il faut nettoyer parce que sur un nombre donné et tout ce chemin est réalisé par lui les sous préfet qui récupère les lait comme qui récupèrent c’est toujours lui ça je vais pas vous apprendre ça quand même vous savez ça les sous-prés c’est lui le comme c’est lui le Conseil constitutionnel c’est lui et ces gens sont chapeautés par le les membres du parti au pouvoir avec des sacs d’enveloppes etc et vous serez tu dois mettre ça de côté et puis voilà quand on arrive chez le parce que moi je vais vous dire là où j’ai vraiment compris comment ça se passe l’élection ça se passe pas là où on croyez il y a une voix parallèle le bulletin qui vont arriver chez celui qui proclame parce que quand j’étais candidate il y avait une commission ici il y avait le préfet les sous-préfet l’administration tout le monde si un procès verbal ou il apparaît que ma liste a eu la majorité absolue c’est à dire plus de 60 malgré les fraudes et c’est écrit dans le procès à l’époque je peux vous donner ça vous allez avoir une idée de comment ça se passe ici et donc du coup nous nous n’avons pas fait de recours ce qu’on appelle la majorité sur des documents qui sont si peu signés par le sous-préfecture l’administration le juge parce que c’était le président du tribunal de grande instance à l’époque tout le monde tous les partis politiques le RDP c’est dit oui c’est bien 60 % on a fait le décompte je n’ai pas fait de recours le RDP n’a pas fait de recours ou est devenu la majorité qu’on a proclamé que c’est plutôt le le candidat phoning ou ça vous interpelle pas vous fait pas réfléchir c’est pour ça que j’ai quitté parce que j’ai vu que c’était pas la peine les élections ça se passe pas là on avait la possibilité sont là je peux vous les montrer que vous ayez une idée comment ça se passe tu parles pas pour parler alors il est question maintenant d’essayer de déverrouiller ce système là avait à travers un travail d’éducation civique vous avez indiqué qu’il faut travailler sur l’éducation de masse il faut que le peuple prenne conscience qu’il détient la souveraineté et cela passe justement par l’éducation il y a également un volet sur les partis politiques mais vous indiquez que il faut faire le précis il faut faire du lobbying et je pose la question tout à l’heure sur le rôle de cette diaspora là est-ce que vous croyez quel jour suffisamment ça part ou bien il y a encore des choses d’exiger de cette diaspora camerounaise dans l’éclaircissement du jeu politique du jeu démocratique au Cameroun la diaspora camerounaise est très active dans les pays où on sait ce qui se passe dans les pays qui sont organisés en forme de lobbying comme les États-Unis que c’est le Sénat ou le la Chambre des représentants les mers tous à la sont des élus donc il commence par le commencement sensibiliser sur le problème Cameroun et quand on met ça au Sénat président de la République doit savoir qu’il y a un problème et il fait actionner parce qu’ils sont là pour défendre la démocratie partout et ça se trouve en danger la diaspora fait beaucoup beaucoup et vous pensez que si cette double nationalité était accordée elle ferait mieux d’abord j’ai demandé au gage de la diaspora organiser une cagnotte moi j’organise un pool d’avocat va attaquer la loi parce que si vous attendez que ce soit le président qui a fait ses calculs politiques avec la chasse à la double nationalité qui change vous n’aurez pas la preuve il est même venu vous promettre ça en Europe et jamais fait vous faites quoi pour le bousculer rien attaquons la loi ce que le procès aura lieu on va bavarder on va dire que cette loi est illégale oui personne au monde ne t’enlève une nationalité du sang que tu as pas le droit du sang on peut enlever une nationalité qu’on t’a donné on peut enlever une nationalité que je sais pas moi que tu as acquise comme ça j’ai donné j’enlève mais une nationalité que tu as pas le droit du sol le droit du sang c’est pas un individu même si ça s’appelle monsieur billard qui va te l’enlever ce n’est pas une assemblée même si c’est présidé par Cabaye qui doit te l’enlever ils ont des limites ils ont voté d’autres lois qui permettent de d’anéantir la loi sur la double nationalité comment est-ce que vous pouvez comprendre la logique d’un système où le certificat de nationalité est donné par le président du tribunal on est d’accord c’est un pouvoir à part vous lui présentez votre acte de naissance il voit que vous êtes né ici de père et de mère camerounais il vous donne cette camp nationalité vous arrivez à la police on dit que pour faire les passeports ou la carte d’identité on dit que non tu as déjà une autre nationalité ailleurs on t’enlève un policier ça se fait ça on ne viole pas le principe de la séparation des pouvoirs et de la hiérarchie des normes pour trouver que c’est un pays qui marche qui est normal non monsieur ce n’est pas normal c’est à nous d’attaquer ça j’attends toujours que la diaspora me dise go à partir d’un cas de quelqu’un qu’on a jeté vous rendez compte on repousse à l’aéroport vous arrivez avec vos enfants à qui vous avez mis le maillot des Lions Indomptables

Me_Alice_NKom
Me Alice NKom

il a vous avez la double nationalité le policier vous dit vous n’êtes pas camerounais allez hop vous n’entrez pas vous savez ce traumatisme que ça fait sur le patriotisme qu’on nous chante ici chez votre enfant qui se vantait à l’école là-bas en France que lui il est camerounais vous savez ce que c’est ça arrive tous les jours monsieur inacceptable c’est à nous d’agir devant Monsieur billard il m’a jamais donné la nationalité camerounaise c’est mes parents qui m’ont donné ça c’est dans mon sang une personne pour pouvoir m’enlever cette nationalité personne c’est pas parce que tu as dit que tu es député tu votes les lois que tu peux faire n’importe quoi non toi aussi tu as des limites c’est à nous de les obliger à respecter ses limites moi j’attends toujours tu te dise une dizaine d’avocats et on fait le procès du siècle et on le médiatise ils aiment pas ça vous avez évoqué un certain nombre de vous avez parlé de traumatisme tout à l’heure dans le cas vous venez de présenter il y a également d’autres traumatismes que les Camerounais vivent au niveau sur le plan sociaux économique c’est on a dit tout à l’heure la question de la vie chère l’augmentation la hausse exponentielle des prix des produits vivriers sur le marché et récemment avec la loi de finances 2023 qui a été adoptée à l’Assemblée nationale promulguée par le chef d’État malgré la contestation d’un certain nombre de députés de l’opposition il y a la vignette troubides qui augmente il y a des timbres de voyage également qui augmente on annonce également l’augmentation des frais des examens officiels et peut-être demain l’augmentation du prix du carburant vous qui échangez avec des gens au quotidien maîtrise comme dites nous comment les Camerounais arrivent à tenir face à ces difficultés face à cette vie là qu’est-ce qui justifie cette résilience des Camerounais combien de temps de votre point de vue ça va encore durer moi je sais pas Dieu personnellement je sais que les camerounais ne vont pas tenir indéfiniment il y a un peuple que j’admire actuellement et je voudrais vraiment leur envoyer une pensée et un soutien c’est le peuple ukrainien je pense que tout le monde suit ce qui se passe en Ukraine et on ne peut pas ne pas s’incliner devant ce peuple là qui qui est bombardé au quotidien par un pays très fort militairement avec mais qui dit non on ne cédera pas en commençant par le président il est sur la il a dit ce pays ici on va le défendre jusqu’au jusqu’à la dernière goutte vous savez quand le Camerounais me disent que oui si tu fais ça va t’arrêter on fait plus que arrêter les Ukrainiens le peuple on les massacre il y en a qui ont dit on reste il reconstruire rapidement tu les revois sur le chantier qu’est-ce qui empêche les Camerounais de dire non tant qu’ils ne diront pas non les gens ne vont pas venir les aider ils sont bien comme ils sont le président de la République dans son discours du 31 décembre dernier à indiquer qu’il rappelle au peuple camerounais qu’il a pris l’engagement de travailler pour son épanouissement et pour son bien-être et qu’il continuera de le faire d’ailleurs à ce sujet l’annonçait à cette nombre de président vous nous fatiguer ne dites pas des choses comme ça cinq fois chaque fois vous savez bien que vous faites pas les paroles du président aujourd’hui c’est quoi 40 ans qu’on a cru ce monsieur 40 ans qu’on lui a tout donné 40 ans qu’il nous a montré ça haine et son mépris son rejet de ce peuple qu’il a porté monsieur le président vous n’avez plus notre confiance

majoritairement nous avez bien eu vous avez tout pris même le rayonnement de notre pays aujourd’hui à qui je peux demander de venir investir ici et de donner du travail au mien et je vais convaincre aujourd’hui de ce que mon président a décidé de la guerre aux oiseaux pour des questions qui pouvaient se régler politiquement et diplomatiquement ça dure depuis 7 ans il n’a pas pensé d’abord aux industries qui étaient là-bas c’est d’ici qui donnait du travail et puis ce grenier quelle ouest compris abamenta qui nous envoyait à manger il a pensé à nous quand il met la guerre là-bas quand il utilise d’abord les matières et les fusils quand le sang de notre petit enfant qui sortent de l’école comme ça tout le temps depuis il dit rien il fait rien il dit je suis un mendiant de la pêche je m’en vais Mendi la paix à New York je savais pas que c’est un foutage de gueule ça moi aussi je suis président c’est un foutage de gueule vous allez manger la paix alors que c’est vous seul qui pouvait arrêter la paix ici la guerre ici vous dites vous êtes un mendiant de la paix et maintenant on est mendiant du riz comment on est mendiant de tout c’est quoi de se faire appeler mondial et même de la paix vous demandez aux gens de venir vous donner la paix dans la maison à ce niveau là mon président à moi ne peut pas faire la paix avec le sien qu’est-ce que vous pensez que je peux attendre de lui par amour pour qui on compte pas du tout c’est quelque chose qui se trouve par les actes nous nous pouvons prouver qu’on a aimé le père Biya on peut le prouver pour qu’il soit resté à 40 ans aujourd’hui lui ne peut pas prouver qu’il nous a aimé même un jour qui s’est soucier de nos intérêts a déjà fait ici pour qu’on puisse produire avec la bonne terre qu’on a ce qu’on mange et qu’on mange ce qu’on produit qu’est-ce qu’il a fait donnez-moi un exemple se déris aujourd’hui même la terre où on pouvait cultiver c’est fonctionner prennent tout et matricule tout à l’heure non sans projet sans vision pour nous vision pour eux mettre de l’argent de côté pour que le moment venu quand il faudra reprendre ce fauteuil sacré qu’il occupe aujourd’hui contre vents et marées entre eux par exemple le diagnostic qui a été posé par des experts c’est que la guerre en Ukraine entre autres à contribuer à l’augmentation il était question donc de réduire au maximum la dépendance du Cameroun de l’extérieur il y a donc la politique de l’import substitution qui est envisagée et le président d’ailleurs indiqué une nouvelle fois dans son discours de fin d’année il y a des mesures qui sont prises par les pouvoirs publics dans ce sens-là sur cette question également on a bien vu que les membres du gouvernement ont organisé de nombreuses rencontres dans le sens de trouver des solutions à cela on a vu que l’une des mesures envisagées par le ministre du Commerce c’était par exemple de prendre des données des indications au gouverneur des régions notamment de certaines régions du Cameroun pour empêcher n’est pas l’évasion de certains de certaines arrêts de prière nécessité pour éviter justement sur le marché il y a quand même cet homme de mesure qui ont été initié par le gouvernement dans le sens de lutter contre cette vie chère même si les résultats ont du mal à être capable sur le terrain quel est ce président qui n’anticipe pas oui il a quand même trouvé que son prédécesseur avait mis en place avait anticipé il avait pensé que le camerounais ne doit pas mourir de faim le Camerounais doit fabriquer les mêmes les habits qui portent il ne doit pas porter la friperie qui va nous amener des habits ici et des maladies tout ça est donné voilà voilà un président mes enfants ne vont pas porter les habits que quelqu’un d’autre à porter là-bas j’étais dans la poubelle on va ramasser le sens de la dignité elle est où pour nous nulle part et le président est toujours là en train d’accuser les éléments extérieurs qu’est-ce que tu as fait dedans pour anticiper qu’est-ce que tu as fait qu’on voit le beau discours même Bongo avait dit que les beaux discours c’est ici ce n’est pas ça qui nous intéresse on veut voir des actes Bamenda tout ça là l’Ouest est-ce qu’on a des routes même pour évacuer les gens travaillent tellement le Cameroun est tellement entreprenant et tellement travaillé tellement qui peut produire produire pour nous tous mais comment il va même amener ça au marché si elle doit quand les gens qui ont changé de nous faire les routes mange tout et font deux kilomètres de route pour 100 milliards parce qu’il y a beaucoup d’argent à regarder à récupérer sur le goudron qu’on va facturer 4000 fois plus cher vous croyez que ça je ne vois pas ça impacte directement la vie des gens c’est pas son souci eux ils ont tout Cameroun Airlines on avait des avions compagnie nationale pour nous transporter tous vous voyez les avions qui amènent le président quand il voyage lui seul et nous tous là tu as du mal tu peux plus aller ou tu veux tu peux plus aller dans les mêmes les pays voisins avec l’avion du Cameroun on n’avait pas ça avant est-ce qu’on est sa préoccupation ça aussi c’est la guerre en Ukraine sont meilleurs du chef d’État dans les difficultés qui sont celles du peuple camerounais aujourd’hui ont rappelé tout à l’heure même si vous avez semblé ne pas prendre sa très au sérieux qui a quand même comme c’est le cas dans tous les états trois principaux organes constitutionnels le pouvoir exécutive législatif et le judiciaire pour ce qui concerne les scandales pour ce qui concerne la question de la vie chère et autres vous dites que le Président de la République emporte la première responsabilité tout à l’heure on a évoqué le cas du pouvoir judiciaire vous avez montré que ce pouvoir judiciaire est phagocyté par l’exécutif qu’en est-il du pouvoir législatif on a bien vu par exemple que au cours de la dernière session parlementaire et un certain nombre de députés quelques députés ils sont illustrés par les incongruités qui sont soulevés qu’ils ont soulevés dans cette loi de finances 2023 quelques députés pourtant l’Assemblée nationale il y a 80 députés que font les autres députés rassemblée nationale pourquoi vous ne mettez pas également en relief leur responsabilité dans la situation qui essaie de notre pays aujourd’hui ne peuvent donc rien faire et de regarder seulement passer les choses tout a été fait au départ pour qu’il n’ait rien à faire le président s’arrange toujours pour avoir la majorité absolue à l’Assemblée il peut faire les lois qu’il veut il veut modifier la conclus de la puisque c’est un vote si la majorité absolue il change la Constitution comme il veut mais vous ne discutez pas avec les députés moi si et non rien à dire on connaît le nombre ils peuvent rien faire ils peuvent toujours parler ça n’aura aucun impact sur le fonctionnement de l’Assemblée tout je vous avais dit ici je sais pas si c’est sur votre plateau quand on a fait le soi-disant la décentralisation je voyais très bien que le délégué du gouvernement va disparaître mais le grand-mère de la République sera quelqu’un du parti et qui saura qu’il est la grâce aux parties pas grâce aux populations donc il n’aura rien à voir avec les populations leur doit rien puisque un politicien qui est élu il sait que il va avoir envie d’être relu donc il fait des choses pour que le peuple voit qu’il est bon mais les nôtres décentralisation il ne fait pas ça pour nous parce qu’il sait que ce n’est pas nous qui l’avons mis là il ne fait que ce que celui qui l’a mis là lui ordonne de faire jamais il fait des choses pour nous pour le peuple vous n’avez pas compris ça quelle responsabilité un député peut avoir on leur donne les textes de 170 pages la veille pour voter le lendemain c’est pas c’est pas c’est pas le hasard qu’ils ont déjà décidé de faire passer dans ces lois là mais on écoute sur un sport ils ont soulevé la question sur le roi Jean-Michel on a un tout petit peu les résultats mais si ça bouge pas beaucoup le rang de Cabral Libye sur la question de la loi des finances d’ailleurs on se souvient que lors de son congrès agaoundéré l’une des résolutions c’était de solliciter le président de la République pour que cette blonde soit pas promulguée même si finalement ça a été promulgué mais il y a quand même ces deux députés là qui font bouger le lit pour vous c’est bien sûr le président va se servir de ça lui pour dire qu’il a un grand démocrate et ça va marcher pas avec moi il va dire mais ils peuvent pas impacter mais lui il a besoin de qui deux ou trois disent pour montrer à la communauté internationale qui viendra démocrates que les gens ont la parole et quand vous revenez en tant que si j’étais député quand je reviens je convoque tout mon électorat je le raconte ce qu’on vient de subir et je leur explique pourquoi je n’ai pas voté ou que pourquoi je ne parle pas parce que je parle à mon électorat je parle aux populations j’ai pas là pour montrer que j’avais parlé non je parle à ceux qui m’ont envoyé là-bas je leur tiens au courant je leur rencontre je leur dis comment ça fonctionne parce que ça peut les aider à mieux voter la prochaine fois tu fais pas des choses pour rien si je suis député mon auditoire mon conseil d’administration c’est les gens qui m’ont envoyé là-bas dès que je rentre là-bas je leur dis tout tout ce qui se passe là-bas qu’on ne voit pas et qui font que même si on ne parle pas même si on parle voilà voilà je le respecte et eux ils vont tenir compte de ça au prochain élections c’est ça qui est important exactement le Camerounais d’en bas organiser pour qu’on arrête de nous prendre pour les imbéciles qu’on arrête de je vois parfois sur les télévisions des gens qui viennent nous prendre vraiment pour c’est même pas les enfants des esclaves c’est des colons ça ces gens-là les gens pire que les colons ce que le colon au moins tu savais le distinguer il avait pas la même couleur de peau que toi mais l’autre jour c’est ton tonton du village qui vient de non penser que comme il a du RDC comme il est ceci partir au pouvoir ils peuvent venir voler ton argent et venir te faire avaler le fait qu’il a le droit de voler ton argent non c’est tout pas à moi pas aux gens que je rencontre je leur explique parce que ce qui est caché derrière le système est verrouillé on ne voit pas les clous on voit seulement la face où il fonctionne mais je leur dis voilà un clou ici il faut essayer pour avancer parce que si on ne le fait pas vous avez vu en 40 ans ou est-ce qu’on en est toutes les professions sont gangrenées par cette façon de gouverner vous avez vu pour sortir le président de l’Ordre des médecins le ministre est là matin midi soir il fait quoi là ministre de la Santé un ordre c’est un groupe de personnes qui ont leur règlement et tout ce qui se gère seul et qui doit me mettre un contre-pouvoir vous avez vu non la même chose l’ordre des avocats c’est eux qui organisent les concours et de ce jour qui a pas d’argent moi et non quand vous avez votre enfant qui sort de l’université ils doivent faire un stage chez un avocat mais il doit d’abord passer le concours il met 7 ans plus de temps qu’il a mis à l’université avant qu’on organise un concours tu vas attraper qui le ministre de la Justice 7 ans tu as le temps de former quelqu’un d’autre maintenant quoi aujourd’hui tous les jeunes avocats qui le peuvent ils vont au Nigeria et brillent là-bas ils vont au Rwanda en quelques-uns ils sont avocats ils reviennent pas pourquoi c’est le ministère de la Justice qui vient entrer dans un ordre d’avocat on ne sait pas organiser nos concours parce qu’ils veulent vous tenir tout le temps tout le temps et vous vous suivez quand même ce qui se passe avec l’Ordre des médecins tu fais quoi là en tout cas il y a des gens laissent vous pouvez pas être partout la preuve ça vous a dépassé après avoir tout tout entre vos mains rien ne marche tout est bloqué mais nous a commencé ça suffit simplement des diplomatico les diplomatiques community Cameroun ok c’est le nord de diplomatique à se positif il y a le langage diplomatique qui n’est pas le malanga de quelqu’un qui aide la société civile comme moi vous croyez qu’un militaire peut parler mais il n’en pense pas moins parfois mais il peut pas le diplôme c’est pareil vous croyez que quelqu’un vous a plu dites chez lui vous venez aujourd’hui dites des choses qui ne lui plaisent pas il a demandé qu’on vous envoie mais on ne pense pas moins vous savez la diplomatie sont pas plus bêtes que nous mais ils ont leur méthode et il y en a qui ont la carotte et le bâton le président administration oui oui mais vous savez ce qu’il a cédé là-bas la diplomatie a son mode de fonctionnement mais vous verrez quelque chose des choses vont changer vous n’allez pas attribuer ça ça mais je sais pas dans leur conversation mais je sais qu’il y a toujours du non donnant et la diplomatie c’est que on ne sait pas que ça vient de toi mais tu sais là où tu l’attrape c’est comme le font monétaire ils ont on a parlé ici on a dénoncé le détournement de 180 milliards de le Cameroun a écrit on dit voilà on veut la deuxième tranche OK mais à un moment donné ils savent que tu es comme ça ils vont dire que montre ce que tu as fait avec les autres mais ils ne se montre pas il parle pas parce que le Cameroun fait partie de formalités ils ont leur façon que gérer les problèmes ils vont le tenir quelque part ils vont lui dire toi aussi signe ici c’est toujours du donnant donnant la tête c’est pas comme nous les idiots le peuple non on te donne rien sans rien en retour voilà le président lui il est prêt à nous donner tous à donner tout ce qu’on a pourvu qu’on lui montre que il est encore un grand président les États-Unis sont avec lui oui c’est vrai mais chacun fait avec les moyens qui sont les siens avec le langage qui va avec vous avez des gens qui sont des des mains de fer mais ils mettent de petits gants de velours c’est très joli mettre à discount tout au long de cette émission on a remarqué que vous avez bien souligné la responsabilité du Président de la République dans les difficultés qui sont celles du peuple camerounais vous n’êtes pas d’accord avec lui sur pas mal de choses mais il y a peut-être une chose sur laquelle vous allez être d’accord avec lui au moins c’est la fin de cette émission c’est le discours qu’il a tenu contre les discours de haine justement pour demander que les Camerounais soient un peu plus responsable notamment en ce qui concerne les dérives sur les réseaux sociaux la stigmatisation d’un certain nombre de non-valent qui se plie prolifèrent dans l’espace public au moins cela vous êtes d’accord avec le chef d’État avec les gens à partir de discours en ce qui concerne le Président je veux des actes comment il va faire il a pris une loi contre le trivalisme il pratique ça tous les jours tu réalises d’état vous le voyez quand même non à quel moment je dois le croire quand il parle ou pas il agit moi je regarde quand il agit et je ne le vois pas comme quelqu’un qui peut combattre les discours est né quand on dit on chasse les Bains du Sud il fait quoi on le dit on te voit ça cage leur maison c’est là que je veux l’entendre c’est là que je veux voir comment tu l’envoies ceux qui ont cassé si je ne vois pas le discours du présent bien je les écoute même pas de vous à moi je les écoute plus c’est une perte de temps pour moi si la feuille de choses là-bas moi je le verrai quand ils viennent quand ils auront sur le terrain non je le verrai j’attends ce moment-là mais en attendant je ne m’attarde pas du tout le président de la République pour moi a trahi ma confiance pendant 40 ans j’ai tout cru en Lui j’ai bu ses paroles pendant tout le temps mais quand le moment d’agir arrive il fait exactement le contraire pas une fois pas deux fois tout le temps et moi tu me prends pour un imbécile une fois peut-être deux fois et demi mais pas plus que ça tout au long de cette émission vous avez insisté sur la notion de peuple souverain le peuple doit savoir qui détient la souveraineté nous sommes à la fin de cette émission est-ce que vous avez un message pour ce peuple le souverain oui j’ai un message pour ce peuple souverain je fais partie de ce peuple souverain je vois ces souffrances au quotidien je souffle avec eux quand je vois je me suis privé de beaucoup de choses moi je n’achète pas mes habits en Europe ce tissu là c’est le coton qui a été planté à Marwa ses cousu ici pas me couturiers ne voyage jamais avec autre chose que ça c’est peut-être rien mais je peux pas dépenser cet argent pour aller acheter et résoudre les problèmes de chômage ailleurs je donne du petit travail à mes gens ici à chaque fois que je le peux je ne parle pas j’agis le peuple sait que je suis avec eux parmi eux qui peuvent compter sur moi en toute circonstances je voudrais qu’il sache que j’ai le temps de les écouter le président n’écoute pas son peuple moi j’ai le temps et Dieu seul sait que j’accorde beaucoup d’importance au temps le temps c’est ma vie quand vous quittez cette terre on vous évalue au nombre d’années que vous avez passé sur cette terre c’est les dernières choses qu’on dit il est né en quelle année mort en quelle année le temps c’est ma vie ça je peux consacrer ça au peuple et je le fais peut-être que vous connaissez mes bureaux ils sont ouverts pour écouter pour échanger pour donner à ce peuple aux jeunes à tous ceux qui viennent la possibilité de profiter éventuellement de moi non seulement de mon expérience de ce que je sais de comment ça se passe ailleurs et comment ça peut aller se passer chez nous pour améliorer notre quotidien qui est très dur aujourd’hui un avocat ne peut pas faire son travail d’abord le temps qu’on lui vole à passer aux audiences ne lui permettent même pas de faire autre chose pour gagner de quoi payer sa note d’électricité vous savez ça le quotidien des avocats c’est un régime qui est en train de semer la paupérisation partout tout le monde doit être pauvre sauf eux voilà les gens qui ont bouffé tout l’argent du budget du Cameroun tout sous l’œil du président pendant des années ça atteint des sommes colossales tout ce qu’on a trouvé c’est une loi des finances qui leur permet de venir prendre le peu qu’on a pu mettre de côté pour manger faire manger les enfants scolariser les enfants vous savez parfaitement ce qui s’est passé l’année dernière on a découvert que les enseignants n’étaient pas payés le salaire pendant des années on dit ventre vous savez aujourd’hui je peux de gens qui viennent me voir peu de jeunes ils aimeraient bien mais si à chaque fois faut qu’il dépense de l’argent frais pour monter dans un bain ce qu’il peut venir je comprends qu’il puisse hésiter entre venir me voir m’écouter et acheter de quoi manger ne serait-ce que quelques bananes je comprends ça on les met toujours devant des choix cornélien inhumains c’est ça qui rend le travail difficile mais je ne me décourage pas je vais retourner vers eux je vais essayer de faire du fond driving avoir la possibilité les moyens d’aller vers eux et voir ce qu’on peut faire pour les deux prochaines années qui sont cruciales qui ont toutes les élections pour leur permettre de jouer leur rôle et de sanctionner ce qui les ont négligé ce qui les ont jetés dans la misère jetés dans la pauvreté piétiner leur dignité et compromis leur avenir merci Maître Alice comme d’avoir accepté de venir échanger avec nous sur le plateau de la vérité en face merci également à vous en sont formés la voix était là merci à toutes les équipes techniques autour des frères immédiés Éric ouattat Carlos Mino et Branly Mambo merci à vous madame monsieur d’avoir regardé cette autre livraison de la vérité en face bon dimanche à tous et à très bientôt

admin

Next Post

Cameroun, Patrice Nganang, UNE PENSÉE AUX PRISONNIERS QUI NE SORTIRONT PAS, 333 PRISONNIERS LIBÉRÉS CE JOUR

jeu Jan 19 , 2023
Cameroun: libérer et 333 prisonniers pas 334 pourquoi pas 330 voilà ce sont des questions que l’on se pose est ré elles sont des questions philosophiques c’est toujours bien pour des gens qui qui sont en prison je suis retrouvé dehors c’était une très bonne chose s’est félicité c’est une […]

Inscrivez vous à notre Lettre d'information

Articles récents

%d blogueurs aiment cette page :