LA FECAFOOT A ACCEPTÉ UN ARRANGEMENT À L’AMIABLE AVEC COQ SPORTIF

SAMUEL ETO’O ETAIT PRESENT HIER A L’AUDIENCE DE CONCILIATION AU TRIBUNAL DE COMMERCE DE PARIS QUAND LA FECAFOOT A ACCEPTÉ UN ARRANGEMENT À L’AMIABLE AVEC COQ SPORTIF

LA FECAFOOT A ACCEPTÉ UN ARRANGEMENT À L’AMIABLE AVEC COQ SPORTIF
LA FECAFOOT A ACCEPTÉ UN ARRANGEMENT À L’AMIABLE AVEC COQ SPORTIF

Contrairement aux informations relayées par la Fédération Camerounaise de Football (FECAFOOT), je persiste, je signe et j’insiste qu’au cours de l’audience qui s’est déroulée hier en début d’après -midi au tribunal de commerce de Paris, la FECAFOOT s’est officiellement engagé vers une négociation à l’amiable avec Coq Sportif.

Cette audience faisait suite à la procédure judiciaire introduite par le Coq Sportif à Paris en août dernier suite à la rupture du contrat qu’ils avaient avec la Fédération Camerounaise de Football qui était censé s’achever en 2023. D’ailleurs, dans son communiqué du 3 août 2022, Marc-Henri Beausire, président de Le Coq Sportif avait clairement indiqué que son entreprise engageait des poursuites judiciaires contre la FECAFOOT. « Face à cette attitude hautement contestable, nous vous informons que nous assignons la Fédération camerounaise de football, en vue d’obtenir la poursuite de ses engagements contractuels jusqu’à l’échéance naturelle de notre contrat, soit le 31 décembre 2023. Une décision judiciaire favorable à notre marque, ce dont nous ne doutons pas, et que nous ne manquerons pas de faire exécuter, y compris dans le cadre de l’organisation de la prochaine Coupe du monde au Qatar » Soulignait-il à cette date.

Ainsi, l’audience du 15 septembre 2022 était la première étape de cette bataille juridique. L’étape de conciliation afin de permettre aux différentes parties de trouver un arrangement à l’amiable et d’éviter un procès pouvant avoir de lourdes conséquences de part et d’autre. Hier, étaient présents les avocats de l’équipementier Coq Sportif, ceux de la FECAFOOT parmi lesquels Me Florian Mbayen-Hegba. Étaient également présents, le patron du Coq Sportif, Marc-Henri Beausire et Samuel Eto’o Fils, le président de la FECAFOOT qui suivait la procédure judiciaire en visioconférence.

Les débats ont duré moins de 50 minutes. Dans un premier temps, les avocats du Coq Sportif, le plaignant ont expliqué pourquoi ils trainaient la FECAFOOT en justice : POUR RUPTURE ABUSIVE DU CONTRAT. Les avocats de la FECAFOOT ont fait que le contrat avait été rompu pour deux principales raisons : Le non – respect des délais de paiement et le coût des maillots jugés élevés.

A ces griefs, les avocats de Coq Sportif ont répondu que tous les paiements avaient été respectés dans les délais à l’exception d’un seul paiement celui du mois d’avril qui a eu un retard de 15 jours mais a finalement été réglé. Non sans indiquer qu’ils n’avaient pas reçu la facture de la FECAFOOT. Sur la question du coût des maillots, ils ont fait savoir que les coûts sont fixés par l’équipementier en fonction des moyens de production. Ils ont également accusé la FECAFOOT de n’avoir pas respecté les clauses du contrat relatif au processus de résiliation.

OUI POUR UN ARRAGEMENT A L’AMIABLE

Devant ces échanges, le magistrat français du tribunal de commerce de Paris a posé une question aux avocats de la FECAFOOT devant Samuel Eto’o : Est-ce que vous êtes prêt pour une conciliation ? Ce à quoi les avocats de la FECAFOOT ont répondu sans hésitation : OUI.

C’est alors que le juge a fixé une prochaine audience vendredi prochain. Les deux parties sont invitées à venir avec leurs propositions pour un arrangement à l’amiable.

Une chose est donc certaine aujourd’hui : soit les lions indomptables iront au mondial avec Coq Sportif, soit la FECAFOOT devra verser plusieurs milliards Fcfa de dommages et intérêts. Pour des experts, le montant des dommages et intérêts pourrait rendre la FECAFOOT déficitaire sur plusieurs années. Le chiffres de 10 milliards est avancé.

Cependant, un premier round des discussions d’un accord à l’amiable aura déjà lieu la semaine prochaine.

BORIS BERTOLT

Source: https://www.facebook.com

admin

Next Post

L’avis d’Achille ÉMANA: ON COURT TOUT DROIT À LA CATASTROPHE

sam Sep 24 , 2022
L’AVIS D’ACHILLE ÉMANA SUR LA SELECTION ACTUELLE « POUR CE QUE J’AI VU CE MATIN, … ON COURT TOUT DROIT A LA CATASTROPHE» « A mon humble avis on n’aurait pas dû se séparer de Tony Conceiçao aussi rapidement. Vous savez, il faut qu’on arrête avec cette histoire à vouloir […]
ON COURT TOUT DROIT A LA CATASTROPHE

Inscrivez vous à notre Lettre d'information

Articles récents

%d blogueurs aiment cette page :