PORT DE DOUALA : COMMENT 2 MILLIARDS FCFA DE PORT SEC ONT ENTRAÎNÉ LE LIMOGEAGE DE FAUSTIN DINGANA

PORT DE DOUALA : COMMENT 2 MILLIARDS FCFA DE PORT SEC ONT ENTRAÎNÉ LE LIMOGEAGE DE FAUSTIN DINGANA Par BORIS BERTOLT

FAUSTIN DINGANA
FAUSTIN DINGANA

Par une décision anodine du Conseil d’administration du Port de Douala rendue publique le 18 février dernier, Faustin Dingana a été remplacé par Dieudonné Onana Ndoh à la tête de la Régie du terminal à conteneurs (RTC).

Le Haut cadre du PAD qui a piloté la reprise du terminal à conteneurs au Consortium Bollore/Maersk, par ailleurs retraité, a été remercié sans façon par ceux qu’il a servi avec dévouement.

Derrière cette situation normale qui consacre la mise à la retraite d’un cadre qui a servi le Port de Douala, il faut désormais y voir la fameuse affaire des marchés de sécurisation du Port de Douala dont j’ai relaté ici même les contours en 2021.

Tout commence en effet au mois de janvier 2022, Cyrus Ngo’o Directeur général du PAD appelle son collaborateur et lui instruit de procéder au virement dans le compte de PORTSEC de la somme de deux (02) milliards de FCFA au titre des prestations exécutées pour le Port de Douala. Le DG prend le soin de préciser au Directeur de la Régie déléguée du TAC que c’est une instruction de l’homme à la punk.

Faustin Dingana qui a déjà passé quelques années à la prison de Douala dans le cadre de l’Affaire SIyam Siewe avant d’être élargi demande à Cyrus Ngo’o de lui faire tenir par écrit les instructions en vue de procéder au paiement. Conscient du piège et des déclarations déjà faites au Tribunal criminel spécial, Cyrus Ngo’o sermona sans succès son collaborateurs.

48h plus tard, Faustin Dingana est convoqué en urgence au Secrétariat général de la Présidence de la République. Au cours d’une trentaine de minutes, l’homme à la punk a sermonné avec une violence hors du commun Faustin DIngana à qui il n’a même pas donné l’occasion de fournir la moindre explication.

Lessivé par un entretien sans pareil, Faustin Dingana est rentré chez lui à Douala et s’est mis en arrêt maladie, prétextant une contamination au COVID. L’intérim verbal qu’il a laissé à Emile Ndjelle son adjoint ne permettra pas à l’homme à la punk et à son acolyte de débourser les 2 milliards de FCFA.

C’est de chez lui que Faustin Dingana apprendra qu’il a été remplacé par celui qui a toujours convoité son fauteuil, Dieudonné Onana Ndoh qui aurait d’après nos sources exécuté le paiement au lendemain de sa nomination.

Ainsi va la République

Par BORIS BERTOLT

Source: https://www.facebook.com

admin

Next Post

LA DIASPORA CAMEROUNAISE DOIT ET LA DOUBLE NATIONALITÉ

sam Mar 19 , 2022
LA DIASPORA CAMEROUNAISE DOIT JOUIR PLEINEMENT DE SES DROITS CIVIQUES MALGRÉ LA DOUBLE NATIONALITÉ, COMME NOS HOMMES PUBLIQUE Je réponds à Patrick Philippe Rifoe militant du RDPC, le parti ou on boit, on danse et on mange plus qu’on ne réfléchît, pour parler comme Paul Biya… Patrick Rifoe que Jacques […]
Elisee Yonta

Inscrivez vous à notre Lettre d'information

Articles récents

%d blogueurs aiment cette page :