DEUX ANS SANS RAPPEL D’INTEGRATION POUR LES ENSEIGNANTS DES UNIVERSITÉS

Boris Bertolt

DEUX ANS SANS RAPPEL D’INTEGRATION POUR LES ENSEIGNANTS DES UNIVERSITÉS

DEUX ANS SANS RAPPEL D'INTEGRATION POUR LES ENSEIGNANTS DES UNIVERSITÉS
DEUX ANS SANS RAPPEL D’INTEGRATION POUR LES ENSEIGNANTS DES UNIVERSITÉS

Recrutés en qualité d’enseignants-chercheurs par communiqué No 001/SG/PM du 13 décembre 2019 portant publication des résultats de la première phase de l’opération de recrutement spécial des enseignants dans les huit (08) universités d’État au Cameroun, bon nombre de ces enseignants n’ont pas perçu jusqu’à date leurs rappels d’intégration alors que des sources bien introduites, leurs requêtes ont été déposées auprès du MINESUP d’autant plus que la paierie étant décentralisée, tous les dossiers financiers des enseignants du supérieur se traitent désormais dans leur Ministère.

Comment expliquer que des enseignants du supérieur issus de la première phase du recrutement spécial ordonné par le chef de l’État n’ont pas jusqu’à ce jour leurs rappels d’intégration alors que tous sinon la presque quasi-totalité est passé au grade de chargé cours ? N’est-ce pas une volonté délibérée du régime de Yaoundé de clauchardiser les enseignants à tous les niveaux ? Finalement l’on se demande quelle est la durée du traitement d’un dossier financier dans ce pays ?

Le SYNES est interpellé par cette dénonciation afin qu’il mène les enquêtes pour pouvoir rétablir l’honorabilité des enseignants du supérieur qui a été bafouée.

Ainsi va la République

Par Boris Bertolt

Source: https://www.facebook.com

admin

Laisser un commentaire

Next Post

PORT DE DOUALA : COMMENT 2 MILLIARDS FCFA DE PORT SEC ONT ENTRAÎNÉ LE LIMOGEAGE DE FAUSTIN DINGANA

sam Mar 19 , 2022
PORT DE DOUALA : COMMENT 2 MILLIARDS FCFA DE PORT SEC ONT ENTRAÎNÉ LE LIMOGEAGE DE FAUSTIN DINGANA Par BORIS BERTOLT Par une décision anodine du Conseil d’administration du Port de Douala rendue publique le 18 février dernier, Faustin Dingana a été remplacé par Dieudonné Onana Ndoh à la tête […]
FAUSTIN DINGANA

Inscrivez vous à notre Lettre d'information

Articles récents