L’AFRIQUE DOIT S’UNIR !

Leçon intermédiaire
L’AFRIQUE DOIT S’UNIR ! Par CLAUDE WILFRIED

L'AFRIQUE DOIT S'UNIR !
L’AFRIQUE DOIT S’UNIR !

Quand le colonel Assimi Goita les a chassés du Mali il y a un mois, cet homme (qui a volé les lunettes de ma petite nièce) s’est plaint en disant : « Ce sont les Maliens eux-mêmes qui nous ont appelés pour les protéger ! »

Ils voulaient à tout prix rester, malgré le fait qu’ils déploraient la mort d’une cinquantaine de soldats depuis le début de l’opération Serval/Barkhane/Takuba en 2013.

Or voici déjà une semaine que le président ukrainien Volodymyr Zelensky appelle l’Europe à l’aide, en insistant qu’il aurait aussi besoin de troupes au sol pour prêter main forte à ses soldats. Et tout ce que la France trouve à faire, c’est d’aller s’installer… en Roumanie !

Pourquoi ne vont-ils pas à Kiev ?
S’ils ne veulent pas rentrer chez eux et qu’ils cherchent un endroit où il y a la bagarre, voilà pourtant un excellent terrain d’exercice !

Ça aussi c’est une forme de sorcellerie : c’est comme si on te disait que la femme que tu courtises t’attends au restaurant d’en face, et que toi tu te lèves et t’en vas l’attendre au garage de Kamdem, derrière le marché du village, vers les rails.

CE QU’IL FAUT COMPRENDRE

Si les Européens nous maintiennent toujours à genoux en 2022, c’est parce que nous sommes faibles. Et si nous sommes faibles, c’est parce que nous sommes disloqués en micro-États sans lendemain. Quand Kwame Nkrumah écrivait son livre : « Africa must unite » en 1961, c’est parce qu’il avait déjà compris l’importance de faire bloc pour impressionner l’adversaire et se faire respecter. C’est d’ailleurs l’année suivante (du 16 au 28 octobre 1962) qu’a eu lieu la fameuse crise des missiles de Cuba, entre les USA et l’Union Soviétique (aujourd’hui Russie). Chacun des deux géants fut contraint de retirer ses projectiles de la véranda de l’autre, car chacun connaissant la force de frappe de l’autre.

En un mot, les Occidentaux savent ce que vous ne savez pas, ou que vous refusez de savoir. Faisons une expérience : allez sur Google Images, et regardez bien le drapeau de la RCA : il représente une mosaïque des couleurs dont sont composés les différents drapeaux des pays africains, et au milieu se trouve une bande rouge verticale qui surplombe le tout, et qui témoigne du fait que nous avons tous payé de notre sang la cupidité et la cruauté de nos colonisateurs, qui nous ont vassalisé sans autorisation ( guerre de l’UPC au Cameroun, mains coupées au Congo, génocide des Herero et Nama en Namibie, Apartheid en Afrique du Sud etc…)

D’où vient donc ce curieux drapeau ?

Au moment des « indépendances », Barthélémy Boganda rêvait d’un grand État au cœur de l’Afrique, plutôt que de nos insignifiantes petites républiquettes, et c’est pour ça qu’il a renommé son pays (l’Oubangui Chari) en « RCA » (République Centrafricaine) en 1958. Et parce que les colonisateurs avaient compris que cela marquerait le point de départ vers la construction d’une puissance continentale, ils ont tôt fait de l’assassiner dans un curieux accident d’avion en mars 1959 (à 48 ans et après seulement 03 mois au pouvoir) pour étouffer le projet. Exactement comme ils ont fait assassiner Sankara par leur intendant Compaoré en octobre 1987, pour stopper son « Front Uni contre la dette. »

Aujourd’hui, jugez vous-mêmes où en est la RCA. Et où en est le Burkina, Tout ceci est bien triste, n’est-ce pas ?

Il y a deux chemins pour être craint dans ce monde : soit vous constituez une immense Fédération qui impressionnera par son nombre et son dynamisme, soit, même si vous êtes minuscule, vous obtenez la puissance de dissuasion nucléaire. Dans les années 90, ceux qui ont créé la bombe atomique chez eux ont décidé de rouler le reste du monde dans la farine en leur interdisant de créer la leur, à travers le TNP (Traité de Non-Prolifération). C’est comme si, après avoir fait un tour à Mini-Ferme, je décide que toutes les femmes là-bas sont désormais ma propriété exclusive, et qu’aucun autre homme n’a plus le droit de s’y rendre pour prendre du bon temps à son tour.

C’est encore de la sorcellerie.

LES FAITS

Voilà pourquoi, en 2003, alors qu’ils savaient que Saddam Hussein ne possédait aucune arme atomique (et que ce dernier le clamait lui-même sans cesse), les Américains sont quand même allés envahir l’Irak afin de voler le pétrole du pays. Voilà aussi pourquoi Vladimir Poutine peut envahir l’Ukraine sans inquiétude et annihiler son tissu militaire en réaction à l’expansion de l’OTAN, puisqu’ii sait que Kiev n’a pas l’arsenal pour répondre. Et voilà pourquoi David Cameron, Obama et Sarkozy sont allés marcher sur la Libye en 2011 sans sourciller. Or dans le même temps, la Corée du Nord revendique détenir l’arme nucléaire, et fort curieusement, les mêmes qui forçaient Saddam à avouer qu’il en possédait une sont incapables d’aller envahir celui qui réclame à qui veut l’entendre qu’il la détient.

N’est-ce pas ironique, voire même illogique ? En 2017, Kim Jong Un avait même osé faire voler ses missiles au-dessus de l’île japonaise d’Hokkaido. Le Japon s’était alors immédiatement tourné vers les USA (qui disposent d’environ 50 000 soldats américains sur place) pour demander de l’aide. Mais à votre avis, pourquoi Washington n’a pas osé envahir Pyongyang ?

Voilà tout l’intérêt d’être unis et puissants. Quand on pense qu’en 2011 le Nigeria, l’Afrique du Sud et le Gabon avaient voté « Oui » aux Nations Unies pour que l’OTAN saccage la Libye, on constate qu’on est encore bien loin de l’idéal panafricain qui fera sortir le continent du trou. Et alors qu’en Ukraine les régions du Dombass et de Crimée font sécession pour s’affilier au grand ensemble Russie / Biélorussie / Kasachstan, au Cameroun les « Ambaboys » veulent faire sécession pour s’arrimer à… personne. Ils veulent créer un pays de la taille d’une terrasse de café, que tout le monde pourra écraser en 3 minutes avec un seul missile rouillé. Ça encore, c’est une forme de sorcellerie.

Les Occidentaux encouragent souvent la sécession chez nous (Azawad, Biafra, Soudan du Sud etc …) alors qu’ils ne la veulent pas chez eux (Bavière, Catalogne, Corse etc. ..). Demandons-nous pourquoi.

EN BREF :
Le souci, c’est que nous expliquons les enjeux du monde à deux catégories d’Africains, aussi lobotomisées l’une que l’autre : d’une part on trouve les insouciants endurcis, pour qui le monde se résume au poisson braisé et au Dom Pérignon du samedi soir, dans les bras de la femme du voisin (ignorant people are the happiest, comme le disait l’écrivain E. Hemingway en 1954). D’autre part, on a ceux qui, bien que curieux et ouverts sur le monde, font la sourde oreille à l’analyse des causes profondes des crises internationales, et préfèrent jouer les apprentis humanistes devant ces tournants géopolitiques (ex. l’invasion russe), comme si c’est en 2022 qu’ils découvrent que l’homme est un loup pour l’homme.

À la dernière page de son Manifeste du parti communiste publié en 1848, le sociologue allemand Karl Marx écrit : « Prolétaires de tous les pays, unissez-vous ! ». Avec ça, on voit une fois encore que le principe du travail d’équipe est valable dans tous les domaines, surtout quand l’adversaire d’en face est un rouleau compresseur. Alors j’aimerais bien dire à mes compatriotes Camerounais : « Unissez-vous ; construisons notre bombe atomique et protégeons-nous ; et en parallèle, finançons notre autonomie alimentaire et énergétique générale pour survivre aux sanctions, comme les Russes ». Mais vous allez donc mettre le bois bandé, les tortures policières et le tribalisme où ?

CLAUDE WILFRIED

Source: https://www.facebook.com

admin

Laisser un commentaire

Next Post

Lettre ouverte à Monsieur NGO'O MEBE Jean-Philippe, sous-préfet de Dibombari

jeu Mar 17 , 2022
Lettre ouverte à Monsieur NGO'O MEBE Jean-Philippe, sous-préfet de Dibombari
Lettre ouverte à Monsieur NGO'O MEBE Jean-Philippe, sous-préfet de Dibombari

Inscrivez vous à notre Lettre d'information

Articles récents