PAUL BIYA INTERDIT LA RESTITUTION DES CODES DE SECURITE A FERDINAND NGOH NGOH

PAUL BIYA INTERDIT LA RESTITUTION DES CODES DE SECURITE INFORMATIQUE ET DE TELECOMMUNICATION DE SA SECURITE A FERDINAND NGOH NGOH

PAUL BIYA INTERDIT LA RESTITUTION DES CODES DE SECURITE A FERDINAND NGOH NGOH
PAUL BIYA INTERDIT LA RESTITUTION DES CODES DE SECURITE A FERDINAND NGOH NGOH

Au vu de la levée de bouclier, c’était presque prévisible pour ceux qui connaissent le pouvoir des personnes impliquées dans l’affaire. Ferdinand Ngoh Ngoh, ministre du ciel de la terre et des mers n’entrera pas en possession des codes de sécurité informatique et de télécommunication des services de la présidence de la République et notamment ceux rattachés à la sécurité de Paul Biya qui incluent : la Direction de la sécurité présidentielle dirigé par le général de Brigade Ivo Descencio et la garde présidentielle commandé par le colonel Beko’o Abondo.

En effet, lorsque le 1er mars 2022, le ministre Directeur du cabinet civil (Dcc), Samuel Mvondo Ayolo ; Directeur de la sécurité présidentielle (Dsp) Ivo Descencio ; Le chef d’Etat-major particulier de la présidence de la République, le général de brigade aérienne, Emanuel Amougou ; le commandant de la Garde présidentielle (Com/Gp), Beko’o Abondo ; L’intendant principal des palais et résidences présidentielles, Medoulou Mengolo Cleopasse reçoivent une notequi leur annonce reprise en main des réseaux des TIC de la présidence de la République par la Direction de l’informatique qui dépend de Ferdinand Ngoh Ngoh, ils sont perdus et ne comprennent pas dans un premier temps ce qui n’a pas marché.

MVOMEKA’A

Car cela ne s’est jamais produit dans l’histoire du Cameroun. Un secrétaire général pouvant espionner à la fois ce que les employés de la présidence de la République regardent sur google, les communications téléphoniques entre officiers de la sécurité de Paul Biya ou encore lire les échanges de courriers emails etc. Tous n’en croient pas leurs yeux.

Au Palais, c’est la colère dans tous les services concernés. Le ministre du ciel, de la terre et des mers dit agir sur instruction de Paul Biya. D’ailleurs sur sa correspondance on peut lire : « d’ordre de monsieur le président de la République ». Or personne n’y croit. Tous sont obligés de se référer directement à Mvomeka’a où Paul Biya séjourne depuis près d’une semaine en compagnie de son épouse. Medoulou Mengolo Cleopasse, l’un des protégés de la première dame sait qu’il peut passer directement par son whatsapp. Les autres transmettent illico presto des notes d’information.

PAUL BIYA TRANCHE

Mais avant que la réponse n’arrive, c’est la guerre au Palais. Le patron de la DSP dans tous ses états dit clairement qu’il n’aura rien et envisage même désormais faire fouiller le véhicule de Ferdinand Ngoh Ngoh à son entrée et à sa sortie du Palais. Le patron de la GP, Beko’o Abondo ne panique. Dans son coin, il sourit. Entre Ferdinand Ngoh Ngoh et lui c’est la guerre totale. A ses proches Beko’o Abondo n’hésite pas souvent à indiquer que le ministre du ciel, de la terre et des mers marchera sur son corps pour arriver à la tête du Cameroun. Une chose unit Ivo Descencio et Beko’o Abondo : Ils n’hésitent pas à dire à qui veut l’entendre qu’ils ne reçoivent des instructions que du chef de l’Etat.

Vendredi soir, alors que le sérail est en ébullition, Paul Biya tranche. Aucun code ne sera restitué à Ferdinand Ngoh Ngoh, son SGPR à qui il a pourtant donné une délégation permanente de signature. Le ministre du ciel, de la terre et des mers a déjà la main mise sur le BIR à travers son « frère et ami » Eran Moas ; Il contrôle la police après avoir fait la paix avec le vieux Martin Mbarga Nguele ; Il a nommé son collègue et ami diplomate, Galax Etoga à la tête de la gendarmerie nationale ; Il a placé plusieurs officiers à des hautes fonctions dans l’armée ; Il reçoit les notes de la DGRE qui sont adressées au chef de l’Etat. Mais cette fois-ci Paul Biya va décider qu’il ne mettra pas la main sur les codes de sa sécurité. L’instruction est directement transmise aux concernés.

Une fois n’est pas coutume, Ferdinand Ngoh Ngoh a été battu.

Ainsi va la République

BORIS BERTOLT

Source: https://www.facebook.com

admin

Next Post

LE MINISTRE DES DOMAINES, EYEBE AYISSI DELIVRE UN FAUX TITRE FONCIER..

jeu Mar 10 , 2022
LE MINISTRE DES DOMAINES EYEBE AYISSI
LE MINISTRE DES DOMAINES, EYEBE AYISSI

Inscrivez vous à notre Lettre d'information

Articles récents

%d blogueurs aiment cette page :