LA DGRE ET LA SÉCURITÉ MILITAIRE ONT ENQUÊTÉ SUR ÉMILE PARFAIT SIMB ET LIYEPLIMAL

ÉMILE PARFAIT SIMB ET LIYEPLIMAL

LA DGRE ET LA SÉCURITÉ MILITAIRE ONT ENQUÊTÉ SUR ÉMILE PARFAIT SIMB ET LIYEPLIMAL

Par BORIS BERTOLT

ÉMILE PARFAIT SIMB ET LIYEPLIMAL
ÉMILE PARFAIT SIMB ET LIYEPLIMAL

Au moment où la colère monte progressivement au sein des souscripteurs de LIYEPLIMAL qui réclament désormais leur argent au promoteur Émile Parfait Simb, l’on apprend en réalité que depuis plusieurs semaines Émile Simb et sa société ont fait l’objet d’enquêtes des services de renseignement camerounais et pas des moindres : La Direction Générale de la Recherche Extérieure (DGRE) et la sécurité militaire (SEMIL).

Déjà dès octobre 2020, à la suite de la mise en garde de la Commission de surveillance du marché financier d’Afrique Centrale (Cosumaf), le ministre des Finances, Louis Paul Motaze a publié une liste de 17 entreprises exerçant de manière illicite dans l’appel à la mobilisation de l’épargne public. Parmi ces 17 entreprises, figurait en deuxième position la société Global Investment Traiding/Global Crypto currencies Trading d’Émile Parfait Simb. Une alerte qui aurait dû mettre un terme aux activités de cette société.

Leur spécialité, officiellement le trading sur Crypto-actif ; une activité qui pour le moment, n’est encadré par aucun dispositif règlementaire. Raison de plus pour que Louis Paul Motaze mette en garde les Camerounais sur les « risques réels de pertes de leur épargne ainsi mobilisée en marge de la règlementation en vigueur ». L’argentier national demandait à Émile Parfait Simb et son équipe de « cesser immédiatement leurs opérations de collecte illégales des fonds », de « restituer sans délai tous les fonds collectés auprès des opérateurs économiques nationaux et étrangers » et « d’arrêter toute forme de publication, communication ou publicité en rapport avec ces placements sur les crypto actifs ». En violation des instructions gouvernementales, le promoteur dé LIYEPLIMAL a continué jusqu’à ce jour.

Or du côté de la DGRE, l’enquête de ce service de renseignement a clairement indiqué que LIYEPLIMAL est une pyramide de PONZI du même type que MIDA où MEKIT INVEST dont les promoteurs avaient été arrêtés et envoyés à Kondengui après s’être enfuis avec des centaines de millions des souscripteurs.

Du côté de la sécurité militaire, au-delà d’avoir également établit qu’il s’agissait d’une arnaque, les enquêteurs ont tenté de savoir si cette plate-forme n’est pas utilisée pour le financement de la lutte amazonienne.

Pour l’instant, les autorités suivent l’évolution de la situation avec la plus grande attention vu le nombre de personnes qui auraient été victimes. Car à ce jour sur 3 000 000 souscripteurs, seulement 111 000 figurent dans les bases de données. Soit 189 000 personnes ayant investi n’étant répertoriés nulle part et ne pouvant donc pas porter plainte. Leur argent s’étant simplement volatilisé.

Ainsi va la République

NB : NOUS ALLONS DÉMANTELER CE RÉSEAU MAFIEUX.

Source: https://www.facebook.com

admin

Next Post

LE SHITCOIN GENRE LIYEPLIMAL

mer Fév 23 , 2022
COMMENT JE PEUX SPOLIER MON AMI SALIM NJOYA AVEC LE SHITCOIN GENRE LIYEPLIMAL, Par Élisée Yonta, Analyste Financier et Économiste Je maintiens que GTI, LIYEPLIMAL, SIMBCOIN, LIMOCOIN se sont des escroqueries construites sur le modèle de la Pyramide de Ponzi : les derniers membres paient pour les premiers, et lorsque les […]
Elisee Yonta

Inscrivez vous à notre Lettre d'information

Articles récents

%d blogueurs aiment cette page :