LYEPLIMAL EST UNE ESCROQUERIE

LYEPLIMAL EST UNE ESCROQUERIE.

LYEPLIMAL EST UNE ESCROQUERIE! par Elisee Yonta

Elisee Yonta
Elisee Yonta

J’ai écouté Émile Parfait Simb sur Canal2Kilav. Il a pointé un doigt accusateur sur la diaspora et les réseaux sociaux. Il dit qu’on veut salir quelqu’un du pays qui réussit au pays. C’est son point de vue.

Ce que je peux dire avec l’œil d’un expert, c’est que LYEPLIMAL, comme 90 % des promoteurs de la cryptomonnaie, a utilisé les techniques financières et boursières, pour escroquer les EPARGANTS au Cameroun et à l’étranger. Pourtant, ces techniques sont destinées au financement des entreprises.

LYEPLIMAL a profité de l’absence de RÉGULATION pour attirer les EPARGANTS via « un pack » et ensuite rouler ces EPARGANTS dans la farine sur ce qu’il a appelle le « second marché », exactement comme à la bourse des valeurs mobilières.

Lorsque vous rejoignez le cercle des EPARGANTS de LYEPLIMAL, vous souscrivez un package. Ce package vous le payez avec de la MONNAIE scripturale (euro, dollar, FCFA…). LYEPLIMAL vous garantit un rendement de 33 % dit-on, si vous gardez votre placement pendant 52 semaines ou un an.

Toutefois LYEPLIMAL, vous indique que la sortie ou « exit », ou encore le paiement de votre épargne se fera en « limocoin » à un coup garanti par GTI la maison mère quoi.

Ma première observation : le contrat ne peut être au-dessus des lois. Conformément a quel article du droit bancaire camerounais ou réglementation de la BEAC, BECEAO, LYEPLIMAL peut-il imposer une « MONNAIE VIRTUELLE », non régulée, dont il fixe seul le cours, aux EPARGANTS, pour le remboursement du capital investi et des intérêts ??

Certes GTI dit avoir mis en place l’option des cartes VISAS de UBA, pour les retraits d’argent en devises locales. Mais les TÉMOIGNAGES des EPARGANTS pullulent (vidéos, photos,) montrant comment ces instruments ne fonctionnent pas lors des retraits. Émile Simb a lui-même reconnu cela sur Canal2Kilav ce soir. Cela veut dire qu’il n’a pas respecté ses engagements et pour une seule et unique raison : LYEPLIMAL est un système PYRAMIDAL de PONZI. Il n’existe aucune activité économique, ou d’investissement qui peut couvrir les 33 % de rendement sur capital que GTI doit payer aux EPARGANTS. Du coup on paye les personnes influentes (hommes et femmes de médias, coachs, leaders, influenceurs, hautes personnalités), et les petits EPARGANTS peuvent attendre jusqu’à épuisement.

Ma deuxième observation, c’est que LYEPLIMAL a utilisé une technique boursière pour arnaquer les EPARGANTS. C’est la technique dite de « Parmalat ». Je ferais un post entier pour l’expliquer.

Ma dernière observation est la pratique du « second marché ». LYEPLIMAL a utilisé le second marché pour spolier les EPARGANTS en manipulant le cours du limocoin.

Le second marché est une place de marché c’est-à-dire une plateforme où on échange les cryptoactifs (achat, et vente).

Je m’interroge :

— Qui fixe les règles sur ce second marché ?

— Quelles lois ou règlements applique-t-on sur ce second marché ?

— Est-ce que sur ce second marché, LYEPLIMAL s’est conformé à la réglementation de la COSUMAF qui est le gendarme des places de marches ou on échange des actifs financiers en fonction de l’offre et la demande. Qu a fait la Cosumaf pour garantir les intérêts des EPARGANTS, surtout que ce ne sont pas des professionnels ?

Je rappelle à toutes fins utiles qu’en bourse partout au monde, une action est émise dans les bureaux d’une banque d’affaires. Mais le trading ou bien la vente et l’achat se font sur « le second marché » comme ce que LYEPLIMAL a créé. Toutefois ce second marché est régulé aux USA par la SEC (Securities Exchange Commission) en France par la COB (Commission des Operations Boursière) au Cameroun par la COSUMAF.

Ceci pour dire que le fonctionnement du second marché de LYEPLIMAL aurait dû être encadré par la COSUMAF, car nul ne peut être joueur et arbitre. C’est ici que Émile Parfait Simb tombe sous le coup des lois américaines, car il a manipulé les actifs achetés en US DOLLARS. Un juge fédéral peut émettre en toute légalité un mandat d’arrêt international et exiger par tous les moyens son extradition aux USA, à la demande des EPARGANTS ou de la SEC. CF jurisprudence Parmalat.

Sur ce second marché, la société GTI émet sa monnaie virtuelle, peut manipuler le cours comme elle veut en faisant fonctionner la planche à billets. Du coup le cours s’effondre.

Autrement dit, Émile Parfait Simb lui-même peut s’acheter ou émettre des milliers de packages de manière fictive. Ensuite il peut les revendre lui-même aux nouveaux venus sur le second marché à discount ou encore un prix bas, puis encaisser le cash, vu que c’est lui qui fixe les règles du début à la fin et que son activité n’est encadrée par aucune réglementation.

Ensuite GTI peut faire tourner la planche à billets en limocoin. Cela veut dire qu’elle peut émettre beaucoup de Limocoin sur le second marché de qui lui permet d’absorber tout seul le cash qui rentre dans sa plateforme lorsque les EPARGANTS veulent sortir.

Je m’arrête ici. J’expliquerais davantage dans les autres posts.

Comme vous pouvez le voir, on est dans un système conçu et contrôle par une seule personne ou groupe de personnes. Les épargnants n’ont aucune chance de gagner 1fcfa, sauf si le CEO de LYEPLIMAL coince à vous donner les miettes.

Nous allons expliquer cela davantage avec plus de posts.

Mon prochain post sera de vous expliquer la technique de fraude dite de « Parmalat » utilise ici pour bien « coiffer » les EPARGANTS de LYEPLIMAL.

Elisee Yonta

Source: https://www.facebook.com

admin

Laisser un commentaire

Next Post

SUR L'ABSTENTION - L'ÉDITORIAL DE 'LE MONDE'

mer Fév 23 , 2022
SUR L’ABSTENTION – L’ÉDITORIAL DE ‘LE MONDE’ A moins de deux mois du scrutin présidentiel, le gouvernement tente de conjurer le risque de l’abstention en lançant une campagne de communication pour inciter les citoyens à s’inscrire sur les listes électorales. L’initiative, tardive, est cependant bienvenue quand on constate que 6 […]
SUR L'ABSTENTION - L'ÉDITORIAL DE 'LE MONDE'

Inscrivez vous à notre Lettre d'information

Articles récents