ON DÉTESTE LES NOIRS(ES)

ON DÉTESTE LES NOIRS(ES), par A. Mounde Njimbam

MAIS LE JOUR Où UNE NOIRE EST ÉLUE, VICE-PRÉSIDENTE AUX ÉTATS-UNIS, IL NE FAUT PAS DIRE QU’ELLE EST NOIRE…

ON DÉTESTE LES NOIRS(ES), par A. Mounde Njimbam
ON DÉTESTE LES NOIRS(ES), par A. Mounde Njimbam

Ils sont insultés « Nègres » tous les jours ; « sales nègres » plus souvent. On les renvoie à leur carnation, partout ! On les déteste, dans le monde y compris en Afrique, les discrimine et les soumet en esclavage, depuis très longtemps — 1000 ans de Traites orientale et occidentale -, à cause de leur couleur de peau. Sous des prétextes divers : religieux, économiques, culturels. Stupides !

Des papes, des califes, des rabbins ont justifié, légitimé et entretenu ce commerce, ces pratiques, sources lointaines du racisme systémique ; affluents de la négrophobie.

Des systèmes de ségrégation, y compris en Afrique, ont légalisé la détestation, la discrimination, la stigmatisation de l’Homme Noir.

Dans divers pays du monde, y compris en Afrique, les Noir(es) sont affublés des noms les plus humiliants. Ce texte ne serait pas suffisant pour les énumérer. Et chacun dans son pays peut en faire la recension.

En Inde, et même en Afrique, on se décolore la peau, pour ne pas être foncé, obscur : avoir la peau de Cham et de Canaan ! Celle qui n’est pas la bonne pour des Miss dans le monde, y compris en Afrique.

Victor Hugo, Montesquieu, Voltaire, Tabari, Maimonide, Hegel, Pierre Loti et bien d’autres « beaux esprits » ont explicitement dénié aux Noir(es) toute intelligence, tout brio. Seulement des « sauvages », des exotiques, des émotifs. Au point où de « grands » esprits africains ont sous-traité ces clichés.

Le racisme systémique est une réalité ; claire, avec de multiples formes. La négrophobie n’est pas un conte d’Aladin, sinon pour les nostalgiques de la grandeur coloniale et les identitaires opposés à la repentance.

Quand une Noir(e), Africaine-Américaine, trait d’union entre la Jamaïque et l’Asie est élue aux États-Unis, parangon du racisme systémique, on se pare de bien-pensance, on se bouche le nez : « Non, il ne faut pas la réduire à ça », « ne soyons pas naïfs », « faisons de l’analyse géopoliticosystémicocomplotisticostratégicoimpérialistico… ». Mille lol !

Une fois encore, cela est clair dans mon esprit : Kamala, Obama…des politiciens au service de leur pays : Les USA. Moi, je félicite chaque Noir, Africain et Afrodescendant, non lié à l’extrême-droite et aux fascistes, qui réussit dans des pays de racisme systémique. Assumé !

par A. Mounde Njimbam

Source: https://www.facebook.com

admin

Next Post

Merci Monsieur Trump

mar Nov 10 , 2020
par Mata Kotto du Journal de Montréal Dans mon expérience de vie, j’ai constamment fait l’effort de toujours voir le bon côté des choses ; en toutes circonstances… Alors, merci de nous avoir dévoilé le visage de l’Autre Amérique. La part sombre de l’Amérique.  Ce visage, ma génération ne la […]
Le président américain sortant Donald Trump lors d’une conférence de presse a la Maison-Blanche mercredi.

Inscrivez vous à notre Lettre d'information

Articles récents

%d blogueurs aiment cette page :