MACRON A COMMIS UNE ERREUR QU’AUCUNE FEMME NE COMMETTRAIT

Concierge de la république

MACRON A COMMIS UNE ERREUR QU'AUCUNE FEMME NE COMMETTRAIT
MACRON A COMMIS UNE ERREUR QU’AUCUNE FEMME NE COMMETTRAIT

Il a dit, ‘je vais appeler le président Biya la semaine prochaine.’ À un homme qui la falla, une femme dirait, ‘je vais t’appeler.’ Point. Sans date. C’est une tactique aussi vieille que la drague. Macron s’est par contre donné un délai. Une semaine. Cela veut dire que, après son appel et sa pression-la, la guerre au Noso doit cesser, les tueries doivent cesser, les prisonniers anglophones doivent être libérés. La semaine-là est finie ce vendredi, 28 février 2020. Babanki a eu son massacre le lendemain même. Macron a un problème Biya dorénavant, et tout le monde le sait. Le décompte commence le 29 février, avec Babanki, 10 morts, dont des bébés.

Genocide.


Concierge de la république

Source: https://www.facebook.com

admin

Next Post

L’INTELLECTUEL ET LE TYRAN

mar Mar 3 , 2020
PAR THÉO ANANISSOH J’étais jeune adolescent à Lomé, dans les années soixante-dix, quand des Dahoméens/Béninois fuyaient le régime révolutionnaire de Mathieu Kerekou pour se réfugier au Togo. Un de mes bons amis en classe de 6e au lycée de Gbényédzi était de ceux-là. Je lui rendais visite à la maison […]
L’INTELLECTUEL ET LE TYRAN — PAR THÉO ANANISSOH

Inscrivez vous à notre Lettre d'information

Articles récents

%d blogueurs aiment cette page :