POURQUOI APRÈS MOBUTU, LAURENT KABILA EST DEVENU PRÉSIDENT ET PAS ETIENNE TSISEKEDI?

Concierge de la République

POURQUOI APRÈS MOBUTU, LAURENT KABILA EST DEVENU PRÉSIDENT ET PAS ETIENNE TSISEKEDI?  Concierge de la République
POURQUOI APRÈS MOBUTU, LAURENT KABILA EST DEVENU PRÉSIDENT ET PAS ETIENNE TSISEKEDI? Concierge de la République

L’affaire-la est très simple, mais regardons d’abord au Cameroun: après le SDF, le MRC va aussi prendre la calculatrice pour calculer, car c’est affaire d’argent, mais je commence ainsi. Le SDF est un parti installe à l’assemblée nationale, qui donc a une soupape de sécurité financière, due aux financements aux partis politiques, soupape qui vient de la dernière élection législative et de la dernière élection municipale. Comme nous savons, Paul Biya a proroge le mandat des députés et des municipaux, ce qui permet au SDF DE SE PASSER DU FINANCEMENT DE SA BASE qui depuis 2017, à mi-chemin du mandat des députés donc, est devenue ambazonienne et ne finance plus le SDF. Le SDF compte donc absolument sur l’argent de l’État pour vivre, a l’heure actuelle. C’est donc devenu un parti étatique, qui ainsi ne peut que légitimer les élections tyranniques des Bulu. Je crois que c’est clair, nessa. Et bien, prenons la même équation et appliquons-la au MRC. Le MRC a un seul député a l’Assemblée nationale, et le MRC a refusé de prendre l’argent des élections présidentielles devant nous tous. Le leadership du MRC n’est pas compose de milliardaires comme Abiola jadis au Nigeria, quand il fut arrêté pour avoir gagné l’élection comme Kamto, mais d’avocats, de travailleurs au col blanc donc, et nous nous rappelons bien les explications de Me Sihm qui disait ne plus recevoir des marches parce que les gens ont peur, ce qui est normal en tyrannie Bulu dont la tactique c’est toujours de vous assécher la caisse comme ils l’ont fait a Momo, avocat international aussi, pour le faire tomber.

La question est donc une affaire de ngkap, car qui financera donc le MRC, puisqu’il n’a pas une situation institutionnelle confortable comme le SDF pour se faire financer par l’État?

La réponse est bien trouvée et rapide,

1) la diaspora en argent

2) les Bamileke, en ressources humaines, comme on a vu dans la démographie absolument bamileke des gens arrêtés les 26 janvier, 1 et 8 juin, et pardon ne venez pas me lister les quelques non-Bamileke qui ont été arrêtés-la, car leur traitement distinctif est enregistré sous forme de témoignages accablants.

Je répète donc, c’est 1) et 2) qui financeront le MRC, et personne d’autre, car le MRC n’a pas les moyens institutionnels de compter sur le financement de l’État, comme le SDF, et donc le MRC N’A PAS LES MOYENS DE SE PASSER DE 1) ET DE 2). Le problème est le suivant cependant: la diaspora veut la révolution. Je répète: la diaspora veut la révolution. Autrement dit, la diaspora ne veut pas les élections tyranniques, et son arme, ce sont les financements. Son arme, c’est l’argent. Le ngkap. Notre arme, c’est avant tout l’argent. Le ngkap, et cela se mesurera très facilement, dans les caisses qui permettent de poser des actions – comme par exemple de participer aux élections tyranniques dans le régime bulu.

Il y’a un précédent ici, et je l’avais déjà mentionné en interne, dans JSK, dans nos discussions stratégiques, c’est la république démocratique du Congo. Pourquoi Etienne Tsisekedi n’est-il donc pas devenu président de la république à la chute de Mobutu, malgré le fait qu’il soit l’opposant historique? Eh bien le pion lui a été dame par la révolution armée portée par Laurent Désiré Kabila. La diaspora a une force de frappe extraordinaire, et elle l’a démontré avec cet été tout aussi extraordinaire à travers la terre, été ou elle a montré qu’elle avait une force d’organisation et un leadership bien structure. Mais surtout, c’est elle qui a marche, tandis que les gens au pays, après le 26 janvier ne marchaient plus, je répète ne marchaient plus, les Marches blanches étant suspendues de facto! Telle force de frappe est politique et s’appelle levier – leverage. C’est lui qui a permis à Kabila de constituer son gouvernement uniquement de gens de la diaspora congolaise, après avoir pris le pouvoir à partir de l’extérieur, avec soutien externe a son pays donc. Les exemples sont nombreux ici, et c’est inutile de les citer, car ils sont la – l’Afrique a 53 pays qui nous enseignent que les révolutions viennent de l’extérieur sans aucun problème, et imposent leur calendrier, ainsi que leurs hommes. Un peuple qui ne veut pas d’élection dit sa décision par le financement de la révolution. C’est très simple. Le peuple camerounais ne veut pas les élections. La diaspora camerounaise ne veut pas les élections. Nous n’avons pas la patience d’attendre 2025 comme nous suggère Paul Éric Kingue, 2025 ou Kamto aura 72 ans et Penda Ekoka 75 ans, puis recommencer un contentieux électoral après défaite actée. Vous vous rendez compte – attendre 2025! Attendre! Non. Non. Non. Les Bamileke se sont réveillés! Le Chassement est en branle. Financons les Scalois.

Nous avons pris le pouvoir! Défendons-le!

Concierge de la République

Source: https://www.facebook.com

admin

Next Post

A PROPOS DE LA TALIBANISATION DES MILITANTS DU MRC

sam Oct 26 , 2019
Concierge de la République Je réfléchis depuis longtemps sur ce qui est en train de se passer devant nos yeux, et qui en politique a un nom, le réalignement: d’abord le silence absolu de Kamto après sa sortie de prison, au moment donc où il a le momentum politique, mais […]
A PROPOS DE LA TALIBANISATION DES MILITANTS DU MRC

Inscrivez vous à notre Lettre d'information

Articles récents

%d blogueurs aiment cette page :